Utilisation du copépode Eurytemora affinis pour étudier l'écodynamique et les effets biologiques des principaux composants organiques (PCB, HAP, Alkylphénols. . . ) en estuaire de Seine

par Kévin Cailleaud

Thèse de doctorat en Sciences du vivant, géosciences et sciences de l'environnement. Écotoxicologie

Sous la direction de Hélène Budzinski.

Soutenue en 2006

à Bordeaux 1 .


  • Résumé

    Les estuaires sont des écocystèmes soumis à de fortes pressions anthropiques et reçoivent de ce fait des qualités importantes de contaminants organiques d'origines diverses (industrielle, agricole, domestique). A ce titre, l'estuaire de Seine est considéré comme l'un des estuaires les plus pollués au monde. Toutefois, en dépit des nombreuses sources de contamination, un copépode plantonique, Eurytemora affinis, s'y est largement développé jusqu'à atteindre pendant la période maximale de production, des concentrations équivalentes à dix fois celles observées dans la pluspart des autres estuaires Nord Atlantiques pourtant moins pollués (1 000 000 endividus m-3). Dans ce contexte, un état des lieux de la contamination de l'estuaire a été réalisé au cours d'un suivi in situ de deux années afin d'identifier les contaminants organiques majeurs de l'estuaire et de déterminer leurs niveaux de concentration. Les cycles biogéochimiques de trois principales classes de contaminants, les HAP et les PCB majoritairement adsorbés sur la phase particulaire, ainsi que les alkylpphénols polyéthoxylés aussi bien dissous que adsorbés sur la phase particulaire, ont été clairement mis en évidence, aussi bien à l'échelle saisonnière qu'à l'échelle d'une marée. Des transferts de ces contaminants vers le compartiment biologique ont été mis en évidence notamment chez E. Affinis qui représentait des teneurs particulièrement élevées de ces contaminants, de l'ordre du microgramme/g de poids sec. En se basant sur l'état des lieux défini au cours du suivi in situ, des expériences d'exposition au laboratoire du copépode E. Afinis à divers contaminants organiques sélectionnés ont été réalisées en flux continu. . . . . . .


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (XV-221-[96] p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 171-211. Annexes. Publications [96] p.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque Sciences et Techniques.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : FTA 3265
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.