Les restes humains moustériens de la Station Amont de la Quina - (Charente, France) : contexte archéologiqe et constitution de l'assemblage : étude morphologique et métrique des restes crânio-faciaux

par Christine Verna

Thèse de doctorat en Sciences du vivant, géosciences et sciences de l'environnement. Anthropologie biologique

Sous la direction de Jean-Jacques Hublin.

Soutenue en 2006

à Bordeaux 1 .


  • Résumé

    The site of La Quina (Gardes-le-Pontaroux, Charente, France) has yielded a large series of human remains during three main excavations periods between 1905 and 1994. These remains, attributed to the OIS 4-3, are associated with Quina type, denticulate and of Acheulian tradition Mousterian industries. Many of these pieces have not been analysed since their discovery and some remain unpublished. This work re-examines the whole series, which includes an adult skeleton, the cranium of a child and 36 isolated specimens. An updated inventory of these remains and their distribution within the site are presented in relation to the latest archaeological data. A quantitative aanlysis of the assemblage is provided and discussed. New data allow us to consider the existence of an intentional burial. This work also reveals the use of a human cranial fragment as a retoucher. A detailed morphological and metrical study of the cranial and dental remains is completed and encompasses two skulls, 16 cranial fragments, 40 in situ and 16 isolated teeth. Comparative data include Neandertals, Middle and Upper Palaeolithic modern humans and recent humans. The results indicate that all the remains with diagnostic traits can be attribute to the Neandertal group and their place within this group is assessed. The comparison of anatomical parts represented by several individuals gives a new insight into the variation of the classic Neandertals. Osteological similarities between the temporal bones of three adults indicate a lesser biological distance between them compared to other Neandertals supporting a population-specific morphological pattern.

  • Titre traduit

    ˜The œmousterian human remains from the Station Alont of La Quina (Charente, France) : archaelogicial context and assemblage constitution : morphological and metrical study of the cranio-facial remains : an insight into the study of the neandertal variation


  • Résumé

    La Station Amont de La Quina (Charente) a livré une longue série de restes humains durant trois périodes de fouilles distinctes entre 1905 et 1994. Ces restes, attribués aux OIS 4-3, sont associés à du Moustérien de type Quina, à denticulés et de tradition acheuléenne. Un grand nombre d’entre eux n'ont pas été révisés depuis leur découverte ou sont inédits. Ce travail propose une révision de cette série qui comprend un squelette adulte, la tête osseuse d’un enfant et 36 restes isolés. L’inventaire et la répartition des restes dans le site sont réactualisés en relation avec les données archéologiques récentes. Les paramètres de quantification de l’assemblage sont présentés et discutés, et de nouvelles données permettent de réexaminer la question de l’existence d'une sépulture. Ce travail fait de plus état de l’utilisation d’un fragment de crâne humain comme retouchoir. L’étude détaillée morphologique et métrique de tous les restes crânio-faciaux est présentée, et concerne deux têtes osseuses, 16 fragments crâniens, 40 dents en place et 16 dents isolées. Ils sont comparés à des Néandertaliens, des Hommes modernes du Paléolithique moyen et supérieur et des Hommes actuels. Les résultats montrent que tous les restes présentant des caractères diagnosiques peuvent être attribués au groupe Néandertalien, et leur position au sein du taxon est précisée. L’analyse des parties anatomiques représentées par plusieurs individus nous renseigne sur la variation des Néandertaliens classiques. Les os temporaux de trois adultes témoignent d’une plus grande proximité biologique entre eux qu’avec les autres Néandertaliens, soutenant l’hypothèse de leur appartenance à une même population.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (629 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 551-590. Annexes

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque Sciences et Techniques.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : FTA 3226
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.