Analyse quantitative des réponses précoces à l'auxine dans une suspension de cellules de tabac

par Chloë Van Oostende

Thèse de doctorat en Science du vivant, géosciences et sciences de l'environnement. Biologie cellulaire et moléculaire

Sous la direction de Jean-Pierre Renaudin.

Soutenue en 2006

à Bordeaux 1 .


  • Résumé

    L'auxine est l'une des principales phytohormones qui assure la croissance de la plante en modulant la coordination et l'enchaînement précis de la division, de l'expansion et de la différenciation cellulaire. Malgré sa découverte ancienne, les voies de signalisation de l'auxine restent encore mal connues et peu de données sont disponibles sur la relation entre les gènes de réponse primaire et les mécanismes cellulaires induits par cette hormone. Le contrôle très pre��cis de l'action de l'auxine se traduit par l'induction très rapides des réponses cellulaires et moléculaires, dépendantes de sa concentration et montrant une courbe effet-dose spécifique pour chacune d'elles. Sur la base de ces constats le projet de thèse avait pour objectif d'étudier les premières étapes du mode d'action de l'auxine à l'échelle cellulaire et moléculaire, afin de comprendre comment cette hormone induit autant d'effets pléiotropes. Ce travail a surtout été mené sur les suspensions cellulaires de tabac BY-2, permettant d'enregistrer de manière précoce, sous 24 h, des réponses cellulaires spécifiques aux concentrations d'auxine appliquées dans le milieu. Au cours de la première partie du travail, nous avons ainsi pu contrôler la turgescence et le grandissement cellulaire promus par de faibles concentrations en auxine et la division cellulaire induite par des concentrations plus importantes. Cette étude a été complétée par des mesures de pression osmotique intra- et extra-cellulaire, un profil métabolique des composés solubles ainsi que le suivit des modifications ultrastructurales des cellules BY-2. Afin de comprendre les mécanismes moléculaires impliqués dans ces comportements cellulaires, la deuxième partie du travail a consisté à réaliser, par cDNA-AFLP, la comparaison de l'expression des gènes des cellules BY-2 répondant aux différentes conditions auxiniques appliquées. Cette étude, menée en collaboration avec le Laboratoire "Plant System Biology" à l'Université de Gand, a révélé une cinquantaine d'étiquettes de gènes différentiellement exprimés dans les 6 premières heures après l'ajout d'auxine. Parmi celles-ci l'expression de 11 gènes a été validée par RT-PCR semi-quantitative et des expériences en présence de cycloheximide a permis d'identifier au moins 2 gènes de réponse primaire à l'auxine. Une attention particulière a été portée sur l'un d'eux, C4M41-2, dont l'importance dans la régulation de la prolifération cellulaire induite par l'auxine est discutée.

  • Titre traduit

    Quantitative analysis of early auxin reponses in tobacco cells


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (167-[34] p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 148-167. Annexes [34] p.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque Sciences et Techniques.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : FTA 3225
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.