Hydrodynamique et dynamique sédimentaire en milieu tropical de mangrove, observations et modélisation de l'estuaire du Konkouré, République de Guinée

par Sylvain Capo

Thèse de doctorat en Sciences du Vivant, géosciences et sciences de l'environnement. Géologie marine. Océanographie

Sous la direction de Patrice Castaing.

Soutenue en 2006

à Bordeaux 1 .


  • Résumé

    La dynamique des estuaires poduit des accumulations de particules en suspension, appelées bouchon vaseux, qui jouent un rôle prépondérant dans les multiples processus biogéochimiques à l'interface entre terre et océan. La diversité des forçages du milieu qui influent sur les processus hydrosédimentaires, va entraîner la migration de cette zone de turbidité maximale sur différentes échelles (journalière à saisonnière). Le suivi de nombreux paramètres tels que salinité, concentration des matières en suspension, température, courants de marée, débits fluviaux, sédiments du fond, volumes oscillants et apports terrigènes permet d'établir les fonctionnements hydrosédimentaires saisonniers de cet Estuaire de mangrove. L'estuaire est mésotidal et hypersynchrone avec des vitesses de courants maximales en embouchures et en amont. La morphologie complexe identifie deux bras principaus, le Konkouré à morphologie estuarienne, et la Sankiné qui s'apparente à une baie profonde méandriforme, connectée au système estuarien dans la partie intermédiaire. Les circulations liquides résiduelles en étiage indiquent que deux des trois embouchures fonctionnent en chenal de flot, alors que le troisième évacue les eaux estuariennes,. En période de crue, les trois embouchures fonctionnent en évacuation des eaux fluviales, conférant au système complet un caractère plus deltaïque. Les prismes tidaux varient de 100 à 200 millions de m3 impliquant un bon mélange des eaux estuariennes en étiage, en morte-eau comme vive-eau, alors qu'apparaît une stratification et un coin salé en embouchure pour des débits fluviaux de crue. Les processus de formation à l'origine du bouchon vaseaux sont identifiés et leur rôle respectif évalué. L'utilisation d'un modèle numérique 2DH, comme support de la compréhension des phénomènes, souligne la dominance de la marée dynamique dans l'origine de la formation de ce bouchon vaseux et met en évidence les comportements sédimentaires durant l'étiage. La disparité morphologiq et sédimentaire des deux bras principaux de l'estuaire est validée et le rôle des différents forçages est établi. La végétation de mangrove, parmi ces forçages, s'identifie comme une spécificité des latitudes tropicales et son impact sur la dynamique estuarienne est obtenue alors que la modélisation des écoulements en marais et forêts de mangrove reste complexe et mal prise en compte dans le modèle.

  • Titre traduit

    Hydrodynamics and sediment dynamics in a tropical mangrove environment, observing and modelling the Konkouré Estuary, Republic of Guinea


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (v-247 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 193-202. Annexes

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque Sciences et Techniques.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : FTA 3184

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Sciences de la Terre Recherche - cartothèque - CADIST.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 06 BOR1 3184
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.