Psychologie ergonomique du travail collectif assisté par ordinateur : l'utilisation du collecticiel dans les projets de conception de produits

par Guillaume Gronier

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Jean-Claude Sagot et de Jean-Pierre Minary.


  • Résumé

    Le contexte socio-économique à forte concurrence, perpétuellement en évolution, est le plus souvent responsable des transformations technologiques et organisationnelles qui s’opèrent dans les structures de production. Ces transformations passent non seulement par le réaménagement des méthodes de conception, mais aussi, et surtout, par l’étroite collaboration des différents métiers (ingénieurs, designers, ergonomes, etc. ) travaillant sur un même projet. Dès lors, les outils de Travail Coopératif Assisté par Ordinateur (TCAO), aussi appelés collecticiels, prennent une place importante au sein des nouvelles organisations car ils permettent de structurer les activités collectives à travers l’échange et le partage de documents, la coordination des actions coopératives, la gestion des communications synchrones et asynchrones ou encore l’instrumentation des prises de décisions collaboratives. Néanmoins, la réelle influence de ces outils sur les activités collectives des équipes de projet pluridisciplinaires en conception de produits est encore mal connue. La problématique de cette thèse s’inscrit au cœur des recherches menées en psychologie ergonomique sur le travail collectif assisté par ordinateur. Il s’agit d’identifier les effets de la médiation sur les équipes de travail, pour en déterminer les avantages, les contraintes et les complémentarités par rapport aux situations de travail collectif plus traditionnelles, c’est-à-dire généralement organisées sous la forme de réunions de projet en présence. Du point de vue méthodologique, l’utilisation libre d’un collecticiel, baptisé Atelier Coopératif de Suivi de Projet (ACSP), est observée au contact de plusieurs situations de travail. Ce collecticiel est mis en œuvre pour recueillir des données issues du terrain, en accord avec une démarche naturaliste (observation avec instruments et analyses des traces) largement reconnue en psychologie ergonomique. Trois situations de travail collectif ont été retenues et font l’objet d’études complémentaires. La première situation porte sur la gestion de projets conduits par une organisation. L’appropriation du collecticiel par les utilisateurs y est analysée, en tenant compte des facteurs de résistance au changement et des modifications opératoires qui sont induites par le système collaboratif. La deuxième situation est centrée sur la coopération inter-métiers au cours d’un grand projet industriel de conception de produits. Dans une approche sociocognitive, l’analyse porte sur l’implication des acteurs-métiers selon le contexte de coopération (en présence ou assisté par ordinateur) et selon les phases du processus de conception. A partir d’un protocole expérimental, la troisième situation compare les activités collectives d’une équipe projet coopérant à distance par rapport à une autre équipe projet coopérant en présence. Les résultats de ces études montrent notamment que le collecticiel est largement utilisé pour la capitalisation de données et l’élaboration d’une mémoire organisationnelle. De plus, l’outil collaboratif favorise une démarche d’ingénierie concourante en structurant les activités de coordination. On observe toutefois certaines inégalités face à l’appropriation de la technologie par les acteurs de la conception

  • Titre traduit

    Ergonomics psychology of the computer-supported collaborative work : the use of the groupware in product design projects


  • Résumé

    The technological and organizational changes which occur in production structures can be more often attributed to the constantly developing high competitive socio-economical context. The effect of these changes is not only the reorganization of design methods but above all, the close collaboration of the different professions (engineers, designers, ergonomists, etc. ) involved in the same project as well. In such a context, the Computer-Supported Collaborative Work (Travail Coopératif Assisté par Ordinateur/ TCAO) tools, also called groupwares, are well-established within new organizations because they allow to structure collective activities through the document exchange and sharing, the cooperative action coordination, the synchronous or asynchronous communication ways as well as the collaborative decision-making process instrumentation. Nevertheless, the way these tools really act upon the collective activities of product design multidisciplinary project teams is not well known for the moment. The thesis problematics lies within ergonomics psychology research dealing with the computer-supported collaborative work. The way this intermediary tool acts upon work teams has to be identified in order to establish advantages, constraints and complementarities in comparison with more traditional collective work situations, i. E. Generally organized as face to face project meetings. From the methodological point of view, the free use of a groupware called Atelier Coopératif de Suivi de Projet (ACSP) is observed in several work situations. It consists in testing the groupware in order to collect experiment data in accordance with a naturalistic approach (instrument observation and track analyses) widely recognized in ergonomics psychology. Three collective work situations have been selected and are the subjet of complementary studies. The first one deals with the management of projects supervised by an organization. The user groupware adaptability is thereby analyzed with regard to change resistance factors and collaborative system-induced operating alterations. The second one is focused on the inter-profession cooperation within the context of a big industrial product design project. In a sociocognitive approach, the analysis deals with the player-profession involvement according to the cooperation context (face to face or computer-supported) and to the design process stages. From an experimental protocol, the third one compares the collective activities of a distance cooperating project team to a face to face cooperating project team. The results of these studies especially reveal that the groupware is widely used for the data capitalization and for an organizational memory elaboration. Moreover, the collaborative tool contributes to a concurrent engineering approach by structuring coordination activities. However, some inequalities with regard to the design player technology adaptability can be noticed

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2010 par [CCSD] [diffusion/distribution] à Villeurbanne

Psychologie ergonomique du travail collectif assisté par ordinateur : l'utilisation du collecticiel dans les projets de conception de produits

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (405 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 255-286. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire. Section Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 219480
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.