Génération de représentations topologiques à partir de requêtes en langage naturel

par Evelyne Patoz

Thèse de doctorat en Sciences du langage

Sous la direction de Henri Madec.


  • Résumé

    A partir de l’étude du raisonnement et des compétences visuo-perceptives qu’emploie un être humain pour se situer dans l’espace, nous élaborons un modèle théorique permettant à un système informatique de situer un objet dans l’espace au moyen d’indices linguistiques. A cet effet, l’impact de l’activité langagière est étudié dans son rôle de constructeur de la représentation spatiale, mais aussi d’une autre activité cognitive, relevée comme essentielle : la perception visuelle. La perception visuelle reposant en grande partie sur des informations produites en fonction de l’univers des connaissances de l’observateur, l’interprétation qui en est faite conduit à une représentation mentale. La notion de représentation est alors liée à la réalité d’objets dont l’existence est elle-même dépendante des aptitudes perceptives d’un individu donné. La représentation n’est plus alors examinée comme préalable à la construction d’une configuration donnée, mais relative à la perception environnementale. Nous montrons que la génération dynamique d’une représentation spatiale ne dépend en fait que de quelques paramètres, dont le facteur le plus important est l’identification du point de référence. Nous développons une application logicielle, intégrant un module de dialogue, qui permet à un utilisateur de diriger un robot sur une surface, et à celui-ci de rendre compte de l’état du monde dans lequel il évolue

  • Titre traduit

    Generation of topology representations from requests in natural language


  • Résumé

    From the reasoning’ study and the visual perceptions abilities that use a human being for locating in the space, we elaborate an example theoretic allowing a computing system to situate an object in the space by means of linguistics signs. For this fact, the rule of linguistic activity is studying in his constructive rule of the spatial representation, but also to the other cognitive effect, is revealed as essential: the visual perception. The visual perception resting in a huge part on the products informations in function of an observer’ knowledges of the universe, the interpretation can conduct to a mental representation. The notion of representation so is linked up to a reality of objects that existence by itself depends of the perceptive aptitude of a special individual. The representation is no more examined like a construction for a well-done configuration, but relative to an environmental perception. We can show that the dynamic generation for a spatial representation depend of parameters, which the more important factor is the identification of a point of reference. We can develop a logical application, integrating a speech factor, that permit to a user to directing a robot in an area, and thus to give an account to the state of the world how it can evaluate

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (265 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 184-196

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire. Section Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 219403
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.