Modélisation des choix d'itinéraires pédestres en milieu urbain : approche géographique et paysagère

par Arnaud Piombini

Thèse de doctorat en Géographie

Sous la direction de Thierry Brossard.


  • Résumé

    Actuellement, la marche à pied suscite un regain d’intérêt comme mode de transport complémentaire. En effet, les décideurs locaux semblent vouloir atténuer le déséquilibre existant entre modes de déplacement au sein des agglomérations. En géographie, la mobilité se réfère à la pratique des échanges et des déplacements qu’effectuent les individus ou groupes d’individus ; cette mobilité est susceptible de révéler les propriétés des lieux et de participer à leur transformation. Parmi tous les modes de déplacement, la marche à pied implique un rapport privilégié entre les personnes et l’espace dans lequel elles évoluent. Le paysage visible, en tant qu’élément du cadre de vie pratiqué quotidiennement et perçu par le prisme de la perception, est donc un facteur pris en compte dans les choix de déplacement. Cette recherche a pour objectif d’analyser les choix d’itinéraires pédestres en fonction des paysages urbains. Deux enquêtes sont pour cela mises en œuvre sur les sites de Lille et besançon. La première a donné lieu au recensement de plus de 500 trajets en marche à pied ; la seconde a permis de qualifier précisément les paysages urbains. En mettant en œuvre plusieurs types d’analyses géographiques en partie inspirées des travaux des économistes et des psychologues, les caractéristiques des déplacements pédestres sont mises en évidence. Des modèles de choix discrets sont ainsi utilisés et le travail proposé conduit à élaborer une méthode originale d’évaluation des paysages urbains perçus par les piétons

  • Titre traduit

    Modelling pedestrian route choices in urban areas : geographical and landscape approach


  • Résumé

    Nowadays, on foot journeys create renewed interest as a complementary mode of transport. Indeed, local decision makers appear as willing to reduce the imbalance between different ways of transport within the cities. In the field of Geography the term ‘mobility’ refers to the practice of exchanges and movements done by individuals or groups of individuals; this mobility is likely to reveal the characteristics of places and to contribute to their alteration. Among all the modes of transport, walking implies a privileged relation between persons and area they live in. As an element of the living environment used on a daily basis and eventually integrated by the prism of perception the visible cityscape therefore represents an important factor which needs to be considered in the choices of movement/movement decision making. The object of this research is to analyse the choices in pedestrian itineraries according to the urban landscape. In order to do this, we have conducted two surveys in the cities of Lille and Besançon. The first one gave rise to the census of more than 500 walking routes whereas the second one allowed us to describe precisely the variety of urban landscapes. The implementation of various types of geographical analysis (partly inspired from the works of economists and psychologists) has allowed us to highlight the characteristics of pedestrian journeys. Thus, some discrete choice models are used and the research leads to the development of a genuine method to assess how pedestrians perceive the urban landscape

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (299 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 269-282

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire. Section Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 219383

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Institut de géographie. Bibliothèque.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : MF 2534
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.