Le géotourisme dans le Verdon : la mise en réseau des géosites (géologiques et préhistoriques) comme enjeu du tourisme durable

par Christel Barde Venzal

Thèse de doctorat en Géographie

Sous la direction de Philippe Bachimon et de Lucien Barbaroux.

Soutenue en 2006

à Avignon .


  • Résumé

    Notre travail de recherche a été déterminé par l'analyse de l'introduction de la notion de " géotourisme " sur le territoire de la Réserve Naturelle Géologique de Haute-Provence (RNGHP) et le développement sur le territoire du Parc Naturel Régional du Verdon (PNR du Verdon) d'une politique distinguant le tourisme culturel et scientifique en tant que vecteur de tourisme durable. Notre première partie a débuté par l'analyse systémique et spatiale des fondements et des principes du " géosite ". L'analyse du fonctionnement du " géoparc " intervient dans notre deuxième partie. Les stratégies, élaborées par les gestionnaires de ce type de structure, se sont principalement orientées sur les bases de la construction de réseaux d'acteurs. Cette phase de nos recherches a déterminé que les acteurs du territoire symbolisaient une deuxième interface entre le géosite et le touriste. Notre troisième partie s'est focalisée sur le positionnement du Verdon en tant que destination géotouristique. Le développement du géotourisme participe à la juxtaposition géosites/musée, représentant ainsi une troisième interface entre le géosite et le touriste. La reconnaissance de l'élément minéral, le calcaire en tant que " marqueur du passé ", à la fois par les géologues et les préhistoriens et sa position transversale sur les géosites (géologiques et préhistoriques) du Verdon, nous a incité à proposer un modèle illustrant l'extension de la notion de géotourisme dans le Verdon par la mise en réseau des géosites (géologiques et préhistoriques) comme enjeu du tourisme durable


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (422 f.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 381-397

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Avignon et des Pays de Vaucluse. Bibliothèque universitaire.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T.17.06.1 [2]

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université d'Avignon et des Pays de Vaucluse. Bibliothèque universitaire.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : T MF 96
  • Bibliothèque : Institut de géographie. Bibliothèque.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : MF 2325
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.