Auscultation de sites miniers par méthodes thermiques, suivi des réactions de combustion

par Olivier Carpentier

Thèse de doctorat en Science pour l'ingénieur. Génie civil. Génie mécanique

Sous la direction de Didier Defer.

Soutenue en 2006

à l'Artois .

  • Titre traduit

    Mining site monitoring by means of thermal methods, follow-up of the reaction of combustion


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    La seconde moitié du XXème siècle voit le déclin de l'industrie minière en Europe occidentale. Le transfert de patrimoine aux collectivités locales impose une évaluation des risques sur le comportement des terrils. Le nord de la France compte environ 300 terrils dont les pentes à la limite de la rupture remettent en question la stabilité de l'édifice. On estime à 50% la proportion des terrils entrés, ou qui entreront, en combustion dans le bassin minier du Nord-Pas-de-Calais. Les gestionnaires sont amenés à assurer un suivi des terrils en réaction. Dans la majorité des cas c'est la thermographie infrarouge qui est utilisée. Jusqu'à présent, cette technique se limitait à des interventions aériennes. Le coût de la mesure, les contraintes pratiques et administratives limitent la fréquence des interventions. L'objectif de la thèse a été de mettre au point une méthode complémentaire d'investigation thermographique au sol permettant un suivi de la réaction de combustion de manière plus souple, moins onéreuse et autorisant des interventions plus régulières. Basée sur une approche couplée (topographie, thermique, météorologie), les campagnes de mesure consistent à réaliser une reconstitution tridimensionnelle du site et de sa cartographie thermique à des temps différents en vue d'une étude comparative de l'activité sous-surfacique. Ce travail s'articule, d'une part, autour d'une étude théorique des phénomènes de combustion dans les massifs et des transferts de chaleur à l'interface solide-fluide, et, d'autre part, d'une étude expérimentale avec application sur site afin de valider notre approche numérique et fournir une méthodologie quant au suivi des réactions de combustion.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (216 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 205-216

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Artois (Béthune, Pas-de-Calais). Bibliothèque de Sciences appliquées.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2006 ARTO 0203

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Sciences de la Terre Recherche - cartothèque - CADIST.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 06 ARTO 0203
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.