"Catching at the design" : la construction du savoir dans l'oeuvre fictionnelle de Louise Erdrich

par Isabelle Thibaudeau

Thèse de doctorat en Langues et littératures étrangères. Anglais

Sous la direction de Laurent Lepaludier.

Soutenue en 2006

à Angers .


  • Résumé

    Ce projet étudie le processus de la construction du savoir dans six romans et quelques nouvelles de Louise Erdrich, écrivain contemporain d’origine amérindienne (Ojibwa). L’analyse des mécanismes par lesquels le texte guide l’activité interprétative permet d’identifier la présence d’un ensemble de stratégies de brouillage qui semblent faire obstacle à l’interprétation. Aussi troublante soit-elle, cette esthétique du dépaysement force le lecteur à s’interroger sur l’état et la pertinence de ses connaissances et de ses méthodes de lecture. Guidée par le regard réaliste magique, l’insolence du discours comique et par un ensemble de figures de fusion, l’activité interprétative est amenée à explorer l’espace hybride qu’est l’écart, et ainsi à comprendre ce qui se joue dans la rencontre de divers codes culturels. La poétique du lien permet alors de discerner la présence d’un vaste réseau de relations fonctionnant sur les principes du rhizome. C’est en effet ce modèle complexe qui régit la mythopoétique mise en place par la fiction d’Erdrich, et permet de saisir la définition de l’identité culturelle amérindienne qu’elle propose. C’est aussi lui qui commande sa réflexion métatextuelle et la définition qu’elle offre de sa propre identité artistique.


  • Résumé

    This project analyses the process of the construction of knowledge in some fictional works by Native American (Ojibwa) writer, Louise Erdrich. The study of the mechanisms by which her fictions guide the readers’ interpretative activity underscores the presence of a number of strategies aimed, as it seems, at leading them to question the state and relevance of their knowledge and approach to the text. In the meantime, the use of magic realism, comic discourse and a number of rhetorical and epistemic figures tends to highlight the necessity for readers to draw links in order to have access to the epistemology of the text and of the reality it features. The materialisation of such links helps shape a vast network of relationships functioning on the principles of the rhizome. The rhizome becomes an appropriate epistemological model giving access to the mythopoeic dimension of Erdrich’s fiction, to its conception of Native American cultural identity, and to the definition of its own artistic identity. Theories drawn from pragmatics, semiotics and epistemological criticism nourish this analysis which also implies a reflection on such issues as hybridity, History, myth, orality, intertextuality, metatextuality and postcolonialism.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (554 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 517-549

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Angers. Service commun de la documentation. Section Lettres - Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.