A la recherche du paradis perdu : la marionnette thérapeutique dans la prise en charge psychologique des enfants abandonniques

par Sandrine Col

Thèse de doctorat en Psychologie clinique

Sous la direction de Jean-William Wallet.

Soutenue en 2006

à Amiens .


  • Résumé

    Au sein des institutions, services sociaux et juridiques, mais aussi en milieu hospitalier, se trouvent de nombreux enfants victimes de carences affectives. La psychanalyse explique la genèse de ce syndrome abandonnique par l'immaturité et l'ambivalence affective des parents qui se manifestent notamment par une "déprivation". Ce désinvestissement induit une béance narcissique difficile à combler. Face à cette souffrance plus agie que parlée, a été conçue la mise en place d'ateliers marionnette à visée thérapeutique. La surface de projection qu'est la marionnette, double de son créateur, fournit de nombreuses informations sur l'image inconsciente du corps du sujet en tant que ça relationnel mais aussi sur les fixations et les "ratés" de ces interactions. La situation groupale des ateliers fait que des transferts d'identification s'installent. Ce processus régulateur a tendance à affaiblir la culpabilité individuelle et chaque membre renvoie aux autres un effet de miroir comme un agent thérapeutique et un moyen de lutte contre l'angoisse.

  • Titre traduit

    In search of the lost paradise : the use of the therapeutic puppet when taking care of love-deprived children


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (323 f.)
  • Annexes : Bibliographie p.324-330.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Picardie Jules Verne. Bibliothèque universitaire. Section Lettres et Sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : P 2643
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.