Politiques scientifiques et techniques et aides à l'innovation des PME algériennes

par Rédha Younes Bouacida

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Bernard Haudeville.

Soutenue en 2006

à Aix-Marseille 3 .


  • Résumé

    La littérature qui porte sur la problématique de l’innovation et la compétitivité est peu présente dans les économies en voie de développement, alors même qu’il est admis aujourd’hui que la monté en puissance des systèmes scientifiques et techniques dans certaines économies émergées comme la Corée du sud et Taiwan, a permis de mettre en place des capacités technologiques, et passer ainsi du sous-développement au développement. L’Algérie constitue un exemple intéressant, à la fois proche et mal connu. Cette thèse se propose d’explorer le fonctionnement du système scientifique et technique en Alge��rie, les relations entre les activités scientifiques et techniques et performances économiques, et d’esquisser une analyse des relations entre activités technologiques, innovation et croissance dans les PME algériennes. La thèse est structurée en deux parties de portée théorique et empirique. Dans la première, nous examinons la place des PME dans la production et le changement technique. Tout d’abord, il s’agit de découvrir le secteur de la petite et moyenne entreprise, puis le rôle de ces entreprises dans la croissance économique en algérie. Nous verrons alors que les PME algériennes ne jouent pas encore leur rôle dans la création d’emplois et dans l’activité. Ensuite, il s’agit de faire une analyse sur les PME et les activités d’innovation et notamment sur les facteurs favorisant ces activités, à savoir les réseaux d’innovation, la proximité et le financement. Dans la deuxième partie, nous ferons une analyse de la croissance et l’innovation dans les PME algériennes. En premier lieu, nous découvrons la modernisation des PME et son impact sur la croissance. Cette démonstration est menée notamment pour montrer l’action des pouvoirs publics algériens en matière de science, de technologie, et d’innovation. Ce faisant, elle fait état des difficultés de l’Algérie pour développer les activités scientifiques et techniques, et encourager les activités de recherche et d’innovation dans les entreprises. Ensuite, nous présenterons les résultats d’une étude empirique de l’innovation dans les PME algériennes. Cette enquête est basée sur un échantillon de 100 entreprises, en mobilisant le logiciel EVIEWS. Les résultats économétriques ont notamment montré que les PME algériennes se caractérisent par de faibles capacités d'innovation et l’absence d’un système de soutien à l’innovation. En somme, cette recherche démontre la nécessité pour l’Algérie de faire plus d’efforts en matière de R-D, et d’octroyer des aides afin d’inciter les PME à innover.

  • Titre traduit

    Scientific and technical politics and aids to inoovation in the Algerian SME


  • Résumé

    The literature which carries on the problematic of innovation and the competitivity is no much present in the developping economies, so even it’s admitted today that the rise in power of the scientific and technical systems in some emerged economies such as south corea and Taiwan, has allowed to put in place technological capacities, and pass from under-development to development. Algeria presents an interesting example, at the same time near and not wellknown. This thesis proposes to explore the working of the scientific and technical system in Algeria, the relations between the scientific and technical activities and the economical performances, and present an analysis of relations between technological activities, innovtion and growth in the algerian SME. The thesis is structured on two parts of theorical and empirical range. In the first part, we have examined the place of the SME in the production and the technical change. We could first discover the sector of small and medium enterprise, after this, the role of these enterprises in the economical growth in Algeria. We will see that the algerian SME don’t play yet their role in the creation of jobs and in the activity. Then, we have done an analysis on the SME and the activities of innovation mostly on the factors which favour these activities, such as the network of innovation, the near and funding. In the second part, we will do an analysis of the growth and innovation in the algerian SME. We will discover the modernisation of the SME and its impact on the growth. This demonstration is leaded mostly to show the action of the algerian authorities in the domain of science, technology, and innovation. We have noticed that the difficulties of Algeria to develop the scientific and technical activities, and encourage the activities of research and innovation in enterprises. Then, we will present the results of an empirical study of innovation in the algerian SME. This survey is based on an a sample of 100 enterprises, using EVIEWS software. The economical results have in particular shown that the algerian SME are caracterized by a weak capacities of innovation and the absence of a system of support for innovation. In short, this research shows the necessity for Algeria to make more efforts in R-D, and gives aids in addition to incite the SME to innovate.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (295 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr.f.274-287

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Schuman). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de droit, science politique et économie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : AIX TD 2481/A-B
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.