L' héritage d'Allyn Abbott Young

par Emmanuel Martin

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Pierre Garello.

Soutenue en 2006

à Aix-Marseille 3 .


  • Résumé

    L'héritage d'Allyn Abbott Young (1876-1929) est celui qu'il a reçu d'Adam Smith dans sa théorie de l'évolution économique et celui qu'il a légué et que certains économistes se sont réapproprié de manière plus ou moins fidèle. Pour saisir la portée de cet héritage nous analysons premièrement l'échec de Smith à faire de sa théorie de l'évolution économique un succès de l'histoire de la pensée. Les incohérences internes à la Richesses des nations d'une part et le filtre de perception paradigmatique de la concurrence pure et parfaite d'autre part expliquent en partie cet échec. Pourtant il est possible de réunifier évolution et concurrence chez Smith. C'est d'ailleurs tout le message de Young, et avant lui, Alfred Marshall. La contribution de Young " Increasing returns and Economic Progress " entend résoudre les débats des années 1920 autour de l'héritage de Marshall et les politiques publiques à la Pigou. Voulant revenir au Marshall résolument évolutionniste, Young tente d'extirper la science économique du mécanicisme en revenant à Smith et Say et en proposant une théorie du progrès économique fondé sur le progrès du marché. L'héritage de Young sera repris du côté post-keynésien par Nicholas Kaldor et du côté néoclassique par Paul Romer ou l'économie infra marginale initiée par Xiaokai Yang. C'est malheureusement un soubassement " à l'équilibre " qui les caractérise et une conception concurrentielle ignorant le rôle crucial de l'entrepreneur. La veine mengerienne de la théorie autrichienne (Menger, Lachmann, Hayek) semble mieux éclairer et se mêler à l'héritage de Young.

  • Titre traduit

    ˜The œlegacy of Allyn Abbott Young


  • Résumé

    The legacy of Allyn Abbott Young (1876-1929) is that received from Adam Smith in his theory of economic evolution and that he left and that certain economists salvaged in a more or less faithful way. To grasp the scope of this legacy we first analyze the failure of Adam Smith to make his theory of economic evolution a success in the history of thought. Internal inconsistencies in the Wealth of Nations on the one hand and the paradigmatic perception filter of perfect competition on the other partially account for that failure. However it is possible to reunify evolution and competition in Smith. And this is Young's message and before him, Marshall's. Young's contribution “increasing returns and economic progress” solves the dilemma over Marshall's legacy and Pigou's welfare policies debated in the 20's. Young goes back to the evolutionary Marshall, Smith and Say to free economics from mechanism and offering a theory of economic progress based on the progress of markets. The legacy of Young was salvaged by Post-Keynesians such as Nicholas Kaldor or Neoclassical like Paul Romer or again infra marginal economics initiated by Xiaokai Yang. Unfortunately all those attempt to use Young's contribution rely on a equilibrium foundation and a vision of competition that ignores the crucial role of the entrepreneur. The mengerian tradition of Austrian economics (Menger, Lachmann, Hayek) seems to offer a better combination with Young's legacy.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (246 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr.f.224-243

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Schuman). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de droit, science politique et économie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : AIX TD 2452/A-B
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.