Hybridation et introgression génétique en Méditerranée occidentale entre Quercus suber et des espèces de chênes sympatriques (Q. Ilex, Q. Canariensis et Q. Afares)

par Céline Mir

Thèse de doctorat en Sciences de l'environnement. Biologie des populations et écologie

Sous la direction de Roselyne Lumaret.

Soutenue en 2006

à Aix-Marseille 3 .

  • Titre traduit

    Hybridisation and genetic introgression in the Occidental Mediterranean Basin between Quercus suber and sympatric oak species (Q. Ilex, Q. Canariensis and Q afares)


  • Résumé

    Nous avons étudié par des marqueurs morphologiques, nucléaires et cytoplasmiques les flux interspécifiques dans quatre zones de contact entre (i) Q. Suber, Q. Canariensis et Q. Afares en Algérie et en Tunisie, et (ii) entre Q. Suber et Q. Ilex en Catalogne française et en Provence (France). Dans ces zones, l'introgression nucléaire est limitée et partiellement indépendante des flux cytoplasmiques. L'introgression cytoplasmique est retreinte, sauf en Catalogne pour Q. Suber. La floraison des espèces, leurs démographies, leurs distances phylogénétiques et la dispersion des glands déterminent la réalisation et l'intensité des échanges. La domestication de Q. Suber influence son introgression cytoplasmique. La comparaison entre Q. Afares (Q. Suber x Q. Canariensis) et les hybrides Q. Suber x Q. Ilex suggère l'importance de l'habitat et de la stabilisation génétique dans la spéciation. L'introgression n'influence que la diversité cytoplasmique des espèces, qui restent toutefois distinctes.


  • Résumé

    Using discriminating morphological characters, nuclear and cytoplasmic markers, we studied four contact zones between (i) Q. Suber, Q. Canariensis and Q. Afares in Algeria and Tunisia, and (ii) between Q. Suber and Q. Ilex in French Catalonia and Provence (France). Restricted nuclear introgression, partially independent from cytoplasmic one, was detected in all contact zones. Cytoplasmic introgression was restricted, except in French Catalonia for Q. Suber. Flowering phenology, species demography, interspecific genetic distances and acorn dispersal determine the occurrence and intensity of exchanges. Quercus suber' domestication influences its cytoplasmic introgression. Comparison between Q. Afares (Q. Suber x Q. Canariensis) and Q. Suber x Q. Ilex hybrids suggests the importance of habitat and the stabilisation of new gene combinations in speciation. The impact of introgression on species diversity is only evident for the cytoplasmic genome, and species remain genetically distinct.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (335 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 219-226

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Marseille. Saint-Jérôme). Service commun de la documentation. Bibliothèque de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 200062242
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.