Les vaccins antivarioliques : pathogénicité-innocuité, immunogénicité humorale et cellulaire, protection

par Audrey Rembert

Thèse de doctorat en Maladies transmissibles et pathologies tropicales

Sous la direction de Robert Drillien.

Soutenue en 2006

à Aix Marseille 2 .


  • Résumé

    La variole, éradiquée en 1980, a représenté l’un des plus grands fléaux. Le risque de réémergence du virus de la variole rend nécessaire l’évaluation de nouveaux vaccins. Le but de notre étude était d’étudier les facteurs immunitaires essentiels à la résistance naturelle contre les orthopoxvirus et d’évaluer de nouveaux vaccins antivarioliques. La caractérisation du modèle d’infection souris/cowpox virus nous a permis de constater que la protection de la souris était due à l’ensemble des réponses immunitaires spécifiques. Un vaccin de 2ème génération (2G) et trois souches de vaccines non réplicatives (3G) ont été évaluées dans notre modèle d’infection. Le vaccin de 2G a montré la même efficacité vaccinale que le vaccin traditionnel de référence. Parmi les trois vaccins de 3G, seule la souche MVA a induit chez la souris une protection similaire au vaccin traditionnel à long terme après un rappel. Cependant, son immunogénicité induite à long terme reste inférieure au vaccin traditionnel.

  • Titre traduit

    Smallpox vaccines : pathogenicity-safety, humoral and cellular immunogenicity, protection


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Smallpox, eradicated in 1980, was one of the most dreaded infectious diseases. The threat of re-emerging variola virus induced the evaluation of new smallpox vaccines. The aim of our study was to determine immune factors induced in natural protection against orthopoxviruses and to assess new smallpox vaccines. The characterisation of the mice/cowpoxvirus rodent-like model had put in evidence the important role of all the component of the specific immune system in natural protection of mice. A second generation vaccine (2G) and tree non replicative vaccinia virus strains (3G) was evaluated in our model. The 2G smallpox vaccine showed similar vaccine efficacy than the traditional vaccine. Among the different 3G vaccines assessed, the MVA strain was the only vaccine candidate inducing a similar long-term protection than the traditional vaccine but only after a vaccine boost. However, the long-term induced MVA immunogenicity was inferior to this induced by the traditional smallpox vaccine.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (156 f.-5 f. de pl.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr., 108 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Marseille. Timone). Service commun de la documentation. Bibliothèque de médecine - odontologie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2006/AIX2/0707Ubis
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle pharmacie, biologie et cosmétologie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MFTH 7582
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.