La gestion des affects dans la schizophrénie : entre intrapsychique et interaction

par Sophie Barthélémy

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Jean-Louis Pedinielli et de Guy Gimenez.


  • Résumé

    Cette thèse se centre sur l'émergence de l'affect dans l'interaction. Elle se situe au croisement des courants psychanalytique (Resnik, 1999) et cognitivo-conversationnel (Bromberg & Trognon, 2004). Elle soutient une difficile gestion des affects chez le patient schizophrène, corrélée à des configurations conversationnelles spécifiques. L'évolution de la position conversationnelle en lien avec le vécu affectif va de pair avec la stabilisation de la maladie. À partir des entretiens cliniques de sujets schizophrènes (périodes stabilisée / aiguë), le traitement des données est fondé sur une étude psychodynamique, considérant les réactions contre-transférentielles du clinicien (Devereux, 1967) et sur une analyse cognitivo-conversationnelle (Trognon & Musiol, 2000). La recherche souligne les processus psychiques impliqués dans la gestion des affects, et permet de repérer leur contexte d'accomplissement dans l'interaction. La discussion avance une co-fondation entre intrapsychique et interaction.

  • Titre traduit

    ˜The œManagement of Affects in Schizophrenia : Between Intrapsychic and Interaction


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (531 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 275-291. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Schuman). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.