Representations du français chez les apprenants turcs

par Stéphane Lopez

Thèse de doctorat en Langage et parole

Sous la direction de Louis-Jean Calvet.

Soutenue en 2006

à Aix Marseille1 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Une langue étrangère est souvent associée à un pays, un peuple et sa culture. Elle est ainsi un vecteur majeur de représentations. Le français n'échappe pas à cette règle, qui renvoie à une imagerie où se mêlent réalité, fiction littéraire et fantasme, très au-delà des seuls projets de vie fondés sur sa maîtrise. Alors que l'adhésion de la Turquie à l'Union européenne révèle son image très négative en Europe et en France, cette thèse s'arrête sur l'histoire de l'implantation ancienne de la langue française dans ce pays et sur sa situation actuelle parmi les nombreuses langues historiques, minoritaires, frontalières et internationales en présence. Revenant sur les notions psychologiques d'"attitude" et de "représentations collectives" et "sociales", sur celles sociolinguistiques de "représentations de l'étranger", "communautaires" et "partagées", elle met en lumière, à partir d'une analyse fréquentielle de 460 questionnaires asistée par le logiciel Tropes, celles sur le français d'apprenants turcs d'Izmir et d'Istanbul.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 4 vol. (562 f.)(400 f. annexes)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. ff. 540-562. Index.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Schuman). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de lettres et sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.