L'université, une épreuve de séparation

par Michaël Vauthier

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Benjamin Jacobi.


  • Résumé

    L'entrée à l'université représente une épreuve de séparation que nous pouvons appréhender selon deux axes : une épreuve sociale dans une perspective de changement de vie et de préparation à la vie active, mais aussi et surtout une épreuve psychique. Cette épreuve se caractérise par un ensemble de remaniements pulsionnels en lien avec l'investissement de nouveaux objets de Connaissance. Le rapport à la Connaissance Universitaire viendrait réactiver des fantasmes infantiles de la relation objectale, par une remise en scène fantasmatique du rapport pulsionnel au corps de la mère. Il importe alors pour le nouvel étudiant de créer en soi une aire interne de pare-excitation, espace de gestion des mouvements pulsionnels, qui conditionne sa capacité à faire face à la séparation, à assumer la solitude et son corollaire : la honte. Nous avons ainsi mis en évidence combien la honte est présente lorsque sont convoquées les assises narcissiques du sujet, lors d'une épreuve de séparation.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (292 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliographie f. 287-292

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Schuman). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université de la Réunion (Saint-Denis). Service commun de la documentation. Droit-Lettres-Sciences humaines.
  • Disponible sous forme de reproduction pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.