Enjeux et limites de l'introduction du supply chain management dans la chaîne logistique pharmaceutique : une perspective des grossistes répartiteurs portoricains

par Elsa Corbin

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de Jean Crusol.

Soutenue en 2006

à Antilles-Guyane .


  • Résumé

    La production « maigre » ou lean production est une premiere etape visee par les laboratoires conscients desormais que les nombreuses sources de gaspillages que I'on retrouve dans les chaines logistiques de I'industrie pharmaceutique doivent etre eradiquees. La deuxieme etape, en I'occurrence I'introduction d'un accord baptise Inventory Management Agreement (IMA), annonce Ie debut d'une nouvelle ere dans la chaine logistique des medicaments. On est certes encore tres loin d'une generalisation de cette pratique, comme de celie du supply chain management, au sein de la chaine d'approvisionnement du medicament Mais cet accord, passe aux Etats-Unis entre les laboratoires pharmaceutiques et les grossistes repartiteurs qui pendant des decennies se sont occupes de la coordination des flux de medicaments au sein de la chaine logistique pharmaceutique-, doit permettre aces derniers de laisser de cote les strategies speculatives au profit de pratiques permettant de diminuer Ie niveau des stocks tout au long de la chaine d'approvisionnement de medicaments. Les transformations que souhaitent impulser les laboratoires interrogent pleinement I'existence des grossistes repartiteurs qui, pour ne pas etre consideres comme un obstacle a une gestion optimale de la supply chain et ainsi maintenir leur presence au sein de la chaine logistique du medicament, sont contraints d'introduire dans leur demarche de gestion des pratiques de supply chain management.

  • Titre traduit

    Stakes and limits of the implementation of supply chain management practices in the pharmaceutical supply chain : a portorican wholesalers perspectiveComplément du Titre


  • Résumé

    In United States, the pharmaceutical laboratories have decided to tackle the numerous sources of wastes existing in the pharmaceutical supply chain. Although we are still far from a generalization of these practices, as well we are far from a generalization of supply chain management practices in the pharmaceutical supply chain, lean manufacturing and the introduction of the Inventory Management Agreement (IMA) --announcing the beginning of a new era in the drug supply chain--are the new solutions introduced in order to reach a better pharmaceutical supply chain management The Inventory Management Agreement, signed between the pharmaceutical laboratories and the wholesalers -who, during years, managed the drug marketing channel-, should help today to leave behind speculative strategies in favour of practices permitting to decrease the level of stocks all along the drug supply chain. The transformations that the laboratories want to impulse reconsider the presence of the wholesalers as essential actors within the pharmaceutical supply chain. These ones are forced to introduce supply chain management practices as they do not want to be seen as an obstacle for an efficient management of the supply chain preventing them to be, in the future, maintained as a full actor within the drug supply chain.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (335 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 306 - 334. Index

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université des Antilles et de la Guyane (Schoelcher). Service commun de la documentation. Section Martinique.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.