Ontologies sémiotiques pour le Web socio-sémantique

par Jean-Pierre Cahier

Thèse de doctorat en Réseaux, connaissances et organisations

Sous la direction de Manuel Zacklad.

Soutenue en 2005

à Troyes , dans le cadre de Ecole doctorale Sciences pour l'Ingénieur (Troyes, Aube) .


  • Résumé

    Etude de la gestion coopérative des connaissances avec des cartes hypertopiques. De nombreuses opinions convergent vers l’idée que la construction d’une « Société de la Connaissance » doit s’appuyer sur un perfectionnement des standards du Web. La recherche en Ingénierie des Connaissances vise un « Web sémantique » appelé à fournir de meilleurs services grâce à une nouvelle vague de standards. Cette thèse s’appuie sur l’hypothèse que la sémantique du Web qui sera la plus utile et efficace, sera celle qui sera créée au sein de communautés. Le « Web sémantique » signifie alors inventer de nouvelles formes pour que les acteurs participent à leur univers informationnel foisonnant et en construisent eux-mêmes les cartes pour s’y repérer mieux et consciemment. Quels sont les modèles de coopération nécessaires pour élaborer ainsi cette conscience collective, créer ensemble du sens et partager les sémantiques complexes qu’exige le monde actuel ? La solution présentée pour cela est basée sur la co-construction des « Ontologies Sémiotiques ». Elle s’appuie sur l’approche de « Place de marché à base de connaissances » et sur le modèle Hypertopic. Nous montrons ce que pourrait être un « Web socio sémantique », visant à la fois la représentation des objets métiers, des acteurs sociaux et de leur activité, et offrant un soutien à la manipulation de la sémantique des notions relevant de ces différentes familles d’objets

  • Titre traduit

    Semiotic ontology for the socio semantic web


  • Résumé

    Study of the cooperative knowledge management with hypertopic maps. To find their way in “territories” of complex activities with huge, specific and moving glossaries and shared meanings, human actors need maps. It is important to help them to use, to organize and to modify again and again the “topic map” linking topics describing their domain, their activity and their position as actors. Besides, there often exist several points of view; the topic map has to take this plurality into account; we name it a “Semiotic Ontology” and we present the Hypertopic model and the “Knowledge-Based Marletplace model (KBM) to represent this collectively constructed knowledge. Nowadays many researches are focused on a “Semantic Web” to provide better services. In this context of improving the Web standards, they should provide such “Hypertopic Maps” to improve content management and information retrieval. According to us, the more efficient and useful Semantic Web, understood as a shared meaning artifact using Web standards, is the one created within and by communities: it is a “Socio-Semantic Web”, by which the community could build a dynamic and collective meaning

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (X-292-22 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Notes bibliogr. Bibliogr. p. 282-289. Index

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Technologie. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : THE 05 CAH
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.