Inflammation maternelle et conséquences sur le cerveau de rat nouveau-né

par Catherine Rousset

Thèse de doctorat en Sciences de la vie et de la santé. Neuroscience

Sous la direction de Élie Saliba.

Soutenue en 2005

à Tours .


  • Résumé

    La maladie de la substance blanche (MSB) du nouveau-né prématuré est une affection dans laquelle l'infection maternelle et l'excitotoxicité sont impliquées. Afin d'en comprendre les mécanismes, nous avons étudié chez le rat, les effets d'une infection in utero sur les nouveau-nés : conséquences cérébrales, comportementales et effet sensibilisateur à un accident excitotoxique post-natal. L'infection maternelle a été induite par du LPS d'E. Coli. Chez les nouveau-nés, nous avons évalué les lésions et l'inflammation cérébrale, étudié les réflexes et performances motrices, et mesuré les lésions cérébrales histologiques et cellulaires après induction d'un stress cérébral excitotoxique. L'injection maternelle de LPS induit dans le cerveau des rats nouveau-nés une réaction inflammatoire tardive associée à des lésions diffuses persistantes ainsi que des troubles moteurs qui disparaissent vers 5 semaines de vie. Cette inflammation maternelle sensibilise le cerveau à un accident excitotoxique (aggravation des lésions cérébrales). Ces résultats permettent de mieux comprendre les effets d'une infection maternelle sur le cerveau immature et pourraient expliquer la physiopathologie complexe des MSB en mettant en évidence le rôle conjugué de l'inflammation et de l'excitotoxicité.

  • Titre traduit

    Consequences of maternal inflammation on newborn rat brain


  • Résumé

    White matter disease (WMD) of preterm neonates is an affection in which maternal infection and excitotoxicity are implied. To better understand the mechanisms involved, we studied in rats the effects of maternal infection on newborns: cerebral and behavioural consequences and sensitizating effect on postnatal excitotoxic event. Maternal infection was induced by E. Coli LPS. Brain lesions and inflammation and motor reflexes and performances have been studied on newborn rats. Some newborn rats get an intracerebral injection of ibotenate to study histological and cellular lesions. Maternal injection of LPS induces late inflammatory response and persistant cerebral lesions in newborn brains. These lesions are associated with motor disorders which disappeared around 5 weeks of age. Maternal injection of LPS sensitizes the immature brain to excitotoxic event (increase of cerebral lesions). These results may help to better understand the effects of maternal infection on immature brain and may explain the complexe physiopathology of WMD, showing the combined role of inflammation and excitotoxicity.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (155 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f.132-155

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université François Rabelais. Service commun de la documentation. Section Médecine.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T SV 2005 6
  • Bibliothèque : Université François Rabelais. Service commun de la documentation. Section Médecine.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : T SV 2005 6 (2e ex)
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.