Les polyphonies "simples" à la fin du Moyen Âge : étude générique et répertoire des sources

par Séverine Grassin-Guermouche

Thèse de doctorat en Musicologie

Sous la direction de Olivier Cullin.

Soutenue en 2005

à Tours .


  • Résumé

    L'émergence d'une nouvelle esthétique musicale -l'ars nova- au début du XIVe siècle n'oblitère pas l'usage de pratiques polyphoniques différentes et antérieures dans leurs styles, conservées dans de nombreux manuscrits en Europe et qualifiées de polyphonies "simples". L'approche critique des concepts habituellement utilisés pour aborder cette réalité musicale souligne les enjeux épistémologiques de l'histoire de la polyphonie et montre la difficulté d'établir une définition claire de ces polyphonies. L'étude d'un corpus restreint de onze pièces polyphoniques du diocèse de Lausanne permet de mieux appréhender les diverses procédures poétiques impliquées dans la composition musicale et de revisiter la notion de "répertoire" compris plutôt comme un corpus de pièces en circulation permanente durant tout le Moyen Âge, jamais fixé mais toujours situé dans un processus de recomposition, de combinaison et d'adaptation selon les milieux socioculturels d'appartenance et de réception.


  • Résumé

    Although the beginning of the14th century witnessed the rise of ars nova, a new musical esthetic, this did not obliterate the use of the stylistically older and different polyphonic practices, which were contained in many manuscripts in Europe and called "simple polyphonies". A critical examination of concepts normally used to deal with these simple polyphonies not only emphasizes the epistemological issues of the history of polyphony but also shows the difficulty of establishing a clear definition of these simple polyphonies. The study of a limited corpus of eleven polyphonic pieces from the Lausanne diocese allows for a better understanding of the diverse poetic tools used in musical composition. Furthermore, it leads to a revision of the notion of "repertoire", understood more as a corpus of pieces in continuous movement during the entire Middle Ages, never fixed but always part of a process of re-composition, combination and adaptation depending on the socio-cultural milieu of membership and reception

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (740 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. [666]-736

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université François Rabelais. Service commun de la documentation. Section Lettres.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TL 11465
  • Bibliothèque : Université François Rabelais. Service commun de la documentation. Section Lettres.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TL 11466
  • Bibliothèque : Université François Rabelais. Service commun de la documentation. Section Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TL 11467
  • Bibliothèque : Université François Rabelais. Service commun de la documentation. Section Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TL 11468
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.