Le Commonwealth divin de Thomas Chalmers (1780-1847) : héritage knoxien, contraintes historiques, modèle d'Eglise universelle

par Claire Puglisi-Kaczmarek

Thèse de doctorat en Lettres. Études anglophones

Sous la direction de Patrick Menneteau.


  • Résumé

    Thomas Chalmers, pasteur presbytérien écossais né en 1780 et mort en 1847, lutta contre l'indigence et l'irréligion dans les grandes villes écossaises pendant la Révolution Industrielle. En réponse aux conditions économiques et sociales dramatiques, il entreprit de redonner vie à l'idéal paroissial knoxien, en tentant de fonder un Commonwealth divin. Son noble projet a pour origine les idées sociales calvinistes des 16ème et 17ème siècles qui ont été exposées dans des documents issus des Réformes écossaise et genevoise comme le Premier Livre de Discipline (1560), le Second Livre de Discipline (1578) et la Confession de Foi de Westminster (1647). Cette forme de calvinisme avait pour mission de réformer en profondeur la société de sorte que la religion s'immisce dans tous les secteurs de la vie sociale, politique et économique, ramenant le christianisme dans tous les foyers d'Ecosse. Thomas Chalmers reprit ces idées à son compte pour créer un Commonwealth divin, sorte de société idéale dans laquelle il souhaitait édifier conjointement un " Nouvel Homme " dans une Eglise universelle. Pour ce faire, il mit en place un système d'éducation au sein d'une organisation paroissiale d'inspiration knoxienne. Dans un premier temps, nous étudions l'originalité de l'instruction paroissiale de Thomas Chalmers dans la tradition de l'Eglise Etablie. Dans une seconde partie, nous analysons le rôle de ses réformes universitaires dans la définition d'une théologie pastorale. Enfin, nous démontrons que ses réformes d'édification de l'Eglise furent tributaires des rapports complexes entre l'Eglise et l'Etat. En 1843, la fondation de l'Eglise Libre d'Ecosse sonna le glas de leur alliance, mais fut, pour Chalmers, une nouvelle opportunité de poursuivre son idéal d'un Commonwealth divin.

  • Titre traduit

    ˜The œGodly Commonwealth of Thomas Chalmers (1780-1847) : presbyterian tradition, historical constraints, Universal Church


  • Résumé

    Thomas Chalmers, Presbyterian minister, (1780-1847), fought against pauperism and irreligion in urban Scotland during the Industrial Revolution. Because of the dreadful economic and social conditions, he revived the parochial ideal of John Knox in order to found a Godly Commonwealth. The sources of inspirations are the 16th and 17th century social Calvinist ideas which were expounded in the major documents of the European Reformations such as The First Book pf Discipline (1560), the Second Book of Discipline (1578) and the Westminster Confession of Faith (1647). This Calvinist organization was aimed at reforming society so as religion could penetrate all aspects of social, political and economical life. Chalmers took over the ideal to create a Godly Commonwealth in which he could transform members of society into a “New man” within a universal Church. He organized a new educational system within a traditional parish system. First, I will study the originality of his parochial instruction system in the Presbyterian tradition. Secondly, I will analyse the impact of his academic reforms in the definition of a pastoral theology. Finally, I will show how the success of his reforms depended upon the complex relationship between Church and State. In 1843, the foundation of the Free Church of Scotland challenged the alliance. However, it was an opportunity for Chalmers to carry on his mission of a Godly Commonwealth.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (484, 496 f.)
  • Annexes : Bibliographie f. 421-461. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Toulon (La Garde). Bibliothèque universitaire. Section Campus La Garde.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université de Toulon (La Garde). Bibliothèque universitaire. Section Campus La Garde.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université de Toulon (La Garde). Bibliothèque universitaire. Section Campus La Garde.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université de Toulon (La Garde). Bibliothèque universitaire. Section Campus La Garde.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.