Dynamique différentielle des interactions didactiques et co-construction de la différence des sexes en éducation physique et sportivre : le cas de l'attaque en volley-ball en lycées agricoles

par Ingrid Verscheure

Thèse de doctorat en Didactique des activités physiques et sportives

Sous la direction de Chantal Amade-Escot et de Catherine-Marie Chiocca.

Soutenue en 2005

à Toulouse 3 .

  • Titre traduit

    Dynamic differentiation of pedadogical interactions and the social construction of sex differences in physical education and sport : the case of the attack in volleyball in agricultural high school


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    La thèse s'intéresse à la dynamique des apprentissages scolaires en éducation physique et plus particulièrement en volley-ball selon le genre des élèves. Les données psychosociologiques et didactiques mettent en évidence l'influence des représentations couplées avec les identités de genre sur le type de dispositions sociales des élèves. Nous observons en quoi et comment les dispositions sociales (ici, la position de genre) se transforment ou non en dispositions scolaires. Deux concepts centraux sont mobilisés : celui de représentations tel qu'utilisé en didactique et celui de contrat didactique différentiel. Les données proviennent d'administration de questionnaires puis d'observations ethnographiques et d'entretiens menés avec les enseignant/e/s et les élèves à propos des situations d'attaque en volley-ball. Les résultats caractérisent finement les conditions dans lesquelles filles et garçons tirent profit ou non des apprentissages scolaires qui leurs sont proposés en EPS.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol., (406 f)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 390-406

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paul Sabatier. Bibliothèque universitaire de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2005TOU30251
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.