Etude de la réponse lymphocytaire T CD4 + dirigée contre la protéine IE1 du cytomégalomégalovirus humain (CMVH) : potentialisation de cette réponse dans un but vaccinal : échappement du CMVH à la réponse cytotoxique de ces lymphocytes

par Sandra Delmas

Thèse de doctorat en Immunologie

Sous la direction de Jean-Luc Davignon.

Soutenue en 2005

à Toulouse 3 .


  • Résumé

    La réponse immunitaire anti-CMVH est protectrice et implique les différents effecteurs de la réponse immunitaire cellulaire. Nous avons, dans un but vaccinal, potentialisé la réponse TCD4+ dirigée contre la protéine IE1 grâce à l'utilisation d'une protéine de localisation cytoplasmique et de petite taille. Cette réponse est due à une présentation endogène de cette protéine suivie d'une présentation exogène à des temps tardifs d'infection. Enfin, cette présentation est dépendante du protéasome et des compartiments acides. Nous avons également montré que les clones de lymphocytes TCD4+ anti-IE1 pouvaient exercer une fonction cytotoxique sur des cibles sensibilisées par un peptide mais pas sur des cellules infectées. De plus, la réponse cytotoxique contre le peptide est inhibée par l'infection, ce qui suggère un mécanisme actif d'échappement à cette réponse par le CMVH. Il existe donc un équilibre entre l'immunité anti-CMVH et son inhibition au cours de l'infection.

  • Titre traduit

    Study of the T CD4 + cell response to human cytomegalomégalovirus (HCMV) IE1 protein : potentiation in a vaccine goal : echappment with the cytotoxic response


  • Résumé

    Human cytomegalovirus (HCMV) infects 50-100 % of the world population without overt symptoms but is pathogenic in immunosuppressed individuals. Cellular immunity plays a major role in the control of HCMV infection. Our data show potentiation of the CD4+ T cell response to a specific epitope of IE1 protein through shortening and relocation of an otherwise nuclear protein and suggest applications in vaccination. This response was due to endogenous presentation followed by exogenous presentation at later time points. Presentation was dependent on both proteasome and acidic compartments. We have also shown that although IE1-specific CD4+T cell clones were cytotoxic against peptide-pused targets, their cytotoxicity was undetectable on infected targets. The main reason for this lack of cytotocixity was found to be the selective inhibition of cytotoxicity of infected targets whereas IFN-g production was not impaired. Our data describe for the first the inhibition of cytotoxicity of CD4+ T lymphocytes against infected targets.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. ( 191 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 168-191

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paul Sabatier. Bibliothèque universitaire de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2005TOU30232
See the Sudoc catalog libraries of higher education and research.