Croissances tumorales induites par l'altération des divisions asymétriques de cellules souches chez la Drosphile

par Emmanuel Caussinus

Thèse de doctorat en Biologie moléculaire

Sous la direction de Gérard Bouche et de Cayetano González.

Soutenue en 2005

à Toulouse 3 .

  • Titre traduit

    Induction of tumor growths by altered stem-cells asymmetric divisions in Drosphila


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Il existe une forte corrélation entre perte de polarité des cellules épithéliales et carcinome. Toutefois, la relation de cause à effet reste à découvrir. Dans les cellules souches, la perte de polarité cellulaire et les anomalies de division asymétrique qui en découlent pourraient entraîner des défauts de différenciation cellulaire. Ces anomalies seraient capables d'empêcher la descendance des cellules souches de répondre aux mécanismes qui contrôlent normalement la prolifération cellulaire. Pour tester cette hypothèse, nous avons généré dans la larve de Drosophile des neuroblastes portant des mutations dans différents gènes qui contrôlent la division asymétrique de ces cellules. Nous avons testé le potentiel prolifératif de ces neuroblastes en les transplantant dans des hôtes adultes. Nos résultats montrent que des morceaux de cerveaux de larve comportant des neuroblastes dont les gènes pins, mira, numb ou pros sont mutés peuvent grossir plus de cent fois dans l'hôte. Ces tumeurs envahissent les organes de l'hôte, le tuant en moins de trois semaines. Ces tumeurs deviennent immortelles et peuvent être retransplantées pendant des années. L'instabilité génomique et l'altération des centrosomes, deux caractéristiques fréquentes des carcinomes, n'existent pas dans la phase d'initiation de ces tumeurs. Pourtant, six semaines après la première transplantation, ces deux traits particuliers des carcinomes affectent plus de 10% des cellules tumorales. De nombreux travaux suggèrent que certains cancers pourraient provenir de cellules souches malignes. Nos résultats montrent que la perte de fonction d'un seul gène parmi plusieurs gènes qui contrôlent la différenciation de la descendance des cellules souches peut entraîner une prolifération incontrôlée de ces lignées cellulaires, déclenchant une chaîne d'événements qui dérèglent l'homéostasie cellulaire au sens large et peut conduire au cancer.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. ( 120 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 83-102

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paul Sabatier. Bibliothèque universitaire de sciences.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : 2005TOU30208
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.