L'élève transparent : une étude clinique de la rencontre à l'école par l'analyse du discours d'enseignants

par Anne-Laure Demias

Thèse de doctorat en Sciences de l'éducation

Sous la direction de André Terrisse.

Soutenue en 2005

à Toulouse 3 .


  • Résumé

    La présente étude s'attache à interroger l'existence d'élèves " adjectivés " transparents dans une classe. Ces élèves sont sources d'oublis par les enseignants. " J'avais du mal à me souvenir de leurs prénoms, de leurs noms et de leurs existences " déclare un professeur. Trois enseignants ont été rencontrés pour cinq entretiens chacun. Jean-Louis est professeur des écoles, Irène, professeur d'E. P. S. , et Béatrice, professeur d'anglais. Une analyse des discours en trois temps (analyse narrative, analyse de la causalité de la transparence et analyse de l'énonciation) s'attache à repérer les motifs de ces méprises, erreurs, oublis. Partant de la psychanalyse, deux constructions sont proposées : l'élève-miroir et l'enseignant " castré " permettent de rendre compte de la transparence. Et la question de la pulsion scopique est mise à l'œuvre pour en donner un sens. L'inquiétante étrangeté de l'élève transparent ferait de ce dernier l'objet présentifiant la jouissance de l'enseignant. La transparence serait alors le voile mis par l'enseignant face à l'irruption d'un réel dans la rencontre à l'élève transparent. Ne pas voir l'élève serait la solution trouvée par l'enseignant pour n'en rien vouloir savoir (ça-voir). Cette étude s'inscrit dans une lignée de travaux déjà existants, ceux qui privilégient l'étude de cas et qui questionnent l'inconscient dans la classe. Cependant, la rencontre à l'Ecole visitée de la sorte argumente pour la dimension de l'inconscient, c'était oublié, et en faveur du " Réel, ce point où entre la cause et ce qu'elle affecte il y a toujours clocherie.

  • Titre traduit

    The transparent pupil : a clinical study of the meeting at School by analyzing teacher's speech


  • Résumé

    This study attempts to question the existence of transparent "adjectivised" pupils in a class. These pupils are sources of oublis by the teachers. "I had difficulties to remember their first names, their names and their existence" a teacher declares. Three teachers have been interviewed five times each. Jean-Louis is a teacher in a primary school, Ire��ne is a PE teacher, and Béatrice an English teacher. A three-step analysis of their speech (narrative analysis, the causality of transparency and the analysis of enonciation) attempts to spot the patterns of these mistakes, errors, lapses of memory. Starting from psychoanalysis, two constructions are proposed : l'élève-miroir and l'enseignant “castré”, thanks to which we can realize this transparency. And the question of the pulsion scopique is set to work to give a meaning to them. The worrying strangeness of the transparent pupil would make of this object l'objet présentifiant la jouissance de l'enseignant. The transparency would then be the veil put by the teacher in front of l'irruption d'un réel in the meeting of the transparent pupil. Not seing the pupil would be the solution found by the teacher for not wanting to know anything about it (knowing = savoir = ça-voir). This study is registered in a series of already existing works, those which privilege l'étude de cas and question l'inconscient dans la classe. However, the meeting at School read this way argues in favour of la dimension de l'inconscient, c'était oublié, and in favour of the " Réel, ce point où entre la cause et ce qu'elle affecte il y toujours clocherie. "

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol., (347-233 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 338-347

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paul Sabatier. Bibliothèque universitaire de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2005TOU30187
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.