Etude du rôle des polykétides mycobactériens dans la biogénèse de l'enveloppe et la virulence des mycobactéries : caractérisation de l'étape de condensation des acides mycoliques

par Damien Portevin

Thèse de doctorat en Biochimie

Sous la direction de Christophe Guilhot.

Soutenue en 2005

à Toulouse 3 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Certaines mycobactéries sont responsables à l'heure actuelle et depuis l'antiquité de pathologies infectieuses graves comme la tuberculose, résultante d'une infection par Mycobacterium tuberculosis. En dépit d'une médecine efficace liée à l'avènement des antibiotiques, cette infection bactérienne est à l'échelle mondiale, la première cause de mortalité dûe à un agent infectieux. Deux millions de décès seraient annuellement liés à cette pathologie selon les données de l'organisation mondiale de la santé (OMS, 2002). La tuberculose est un véritable fléau dans la majorité des pays en voie de développement où son endémie corrèle celle liée à l'épidémie du VIH, et le nombre de tuberculeux recensé en Europe comme dans d'autres pays développés reste non négligeable. La pathogénie du bacille tuberculeux laisse apparaître un équilibre quasi-parasitique avec un tiers de la population mondiale infectée. L'apparition de souches multi-résistantes aux chimiothérapies actuelles inquiète le milieu médical en réduisant le nombre de médicaments disponibles. Une stratégie de prise en charge mondiale par l'OMS a récemment été adoptée pour tenter d'endiguer l'épidémie de tuberculose. En parallèle, des efforts en recherche fondamentale et clinique sont entrepris afin de décortiquer la pathogénie du bacille tuberculeux pour mieux le combattre. Dans cet objectif, le séquençage récent de son génome a représenté une avancée majeure. Il dévoile notamment 250 gènes relatifs à la biosynthèse lipidique, soit cinq fois plus que chez E. Coli, dont 24 coderaient des polykétides synthases (Pks). Ces enzymes sont sources de molécules complexes souvent biologiquement actives, dont la toxine de Mycobacterium ulcerans, la mycolactone, est particulièrement représentative chez les mycobactéries. Récemment, nombre de produits de polykétides synthases se sont révélés être des composantes de l'enveloppe de Mycobacterium tuberculosis. Cette enveloppe représente une arme remarquable pour le bacille tuberculeux tant par la barrière d'imperméabilité qu'elle constitue que par ses propriétés immunologiques vraisemblablement impliquées dans sa résistance à l'immunité de l'hôte. L'approche génétique abordée dans ce travail a permis d'évaluer la contribution des différents polykétides mycobactériens dans la virulence de M. Bovis BCG et M. Tuberculosis en modèle murin. De plus, nous avons pu caractériser la fonction d'un locus comprenant la polykétide synthase 13 ainsi qu'une acyl-AMP synthase et une acyl-coA carboxylase dans la dernière étape de la biosynthèse des acides mycoliques, lipides majeurs de l'enveloppe mycobactérienne et essentiels pour la survie des mycobactéries. Ainsi, les enzymes caractérisées dans ce travail constituent des cibles de choix pour le développement de nouveaux antituberculeux.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. ( 132 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 125-132

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paul Sabatier. Bibliothèque universitaire de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2005TOU30173
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.