Elaboration et étude des revêtements réfractaires sur un acier inoxydable austenitique Fe-Ni-Cr

par Sidi Mohammed El Alaoui

Thèse de doctorat en Traitement de surface

Sous la direction de Lucien Ariès.

Soutenue en 2005

à Toulouse 3 .

  • Titre traduit

    Development and study of the refractory coating on austenitic stainless steel, iron, nickel, chromium


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    L'élévation de température du fonctionnement des machines thermiques et notamment des moteurs (chambres de combustion, turbines des moteurs aéronautiques. . . ) permet d'augmenter leur rendement en vue d'économie d'énergie. Le problème majeur du fonctionnement à haute température est celui de la tenue à l'oxydation des métaux et alliages. L'emploi de barrières de diffusion et de barrières thermiques constituées de matériaux réfractaires permet de pallier à ce problème. L'efficacité de ces barrières dépend de leur formulation qui est liée à leurs conditions de fabrication. Ce travail s'inscrit dans le développement de revêtements céramiques (alumine) élaborés par chimie douce pour protéger les aciers inoxydables réfractaires et les super alliages contre l'oxydation à haute température. Ces revêtements sont obtenus par voie chimique, sur un substrat préalablement fonctionnalisé par un traitement de conversion. Les résultats présentés concernent un revêtement d'alumine sur un substrat en acier inoxydable austénitique. Une première étape a été l'optimisation du traitement de conversion et notamment la formulation du bain pour fonctionnaliser le substrat. Les couches de conversion obtenues sont nanostructurées et présentent un caractère fractal. Dans une deuxième étape, l'utilisation de la Méthodologie de la Recherche Expérimentale (M. R. E) nous a permis d'optimiser les conditions du dépôt d'alumine ; il s'agit d'un dépôt induit par électrolyse et particulièrement adhérent. Deux paramètres importants ont été étudiés: le temps et la densité du courant. Ces dépôts caractérisés par spectrométrie de masse des ions secondaires (SIMS), par Diffraction des RX et MEBrévèlent des gradients de concentration en élément réfractaire ce qui explique la bonne résistance à l'écaillage. Les tests thermogravimetriques ont montré une amélioration très significative de la tenue à l'oxydation à haute température de l'acier.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. ( 140 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 133-140

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paul Sabatier. Bibliothèque universitaire de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2005TOU30095
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.