Bâtisseurs, ingénieurs et fortifications au temps des Croisades : contribution à l'étude des échanges entre Orient et Occident (XIIe-XIIIe siècles)

par Nicolas Prouteau

Thèse de doctorat en Histoire médiévale

Sous la direction de Philippe Sénac.

Soutenue en 2005

à Toulouse 2 .


  • Résumé

    Cette étude analyse le rôle des architectes et des ingénieurs militaires dans la circulation des techniques et des armes à travers la Méditerranée à l'époque des Croisades. De multiples parrallèles avec l'Occident sont proposés afin de mieux saisir les processus d'emprunts et les réseaux d'échanges. Le premier temps de cette enquête analyse les fonctions, les relations avec le pouvoir et le statut social des techniciens militaires arabes et francs. L'étude des techniques de construction, d'attaque et de défense fait l'objet de la seconde partie. La troisième partie est consacrée aux processus de contacts et d'acculturation. Les princes étoffent leur entourage de captifs spécialisés et d'ingénieurs-mercenaires. Ils placent la défense-spectacle et la mécanique-prestige au cœur de leurs politiques édilitaires. La fortification au temps des Croisades devient rapidement un véritable laboratoire d'innovations techniques et le témoin concret d'un canevas d'échanges entre Orient et Occident.

  • Titre traduit

    Builders, engineers and fortresses in the age of the Crusades : contribution in borrowings history between East and West (XIIth-XIIIth c. )


  • Résumé

    This research focus on the rule played by architects and engineers in the circulation of techniques and armaments throughout the Mediterranean Sea during the Crusades. Various comparisons with Western context are proposed in order to provide new perspectives on the interchangings process and networks. Firstly, the functions and socio-economic status of Western, Frankish or Arabic technicians are described. Building and siege technics are thorougly described in a second part. Thirdly, the thesis insists on the mecanisms of borrowings and acculturation. Kings and sultans retained specialised prisonners and recruited engineers-mercenaries. They considered defence-exhibition and mechanical knowledge as keystones of their fortress-policies. Fortification in the age of the Crusades became rapidly a workshop of innovations and the witness of a complex canvas of technical interchangings between East and West.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2012 par [Atelier national de reproduction des thèses] à [Villeneuve-d'Ascq]

Bâtisseurs, ingénieurs et fortifications au temps des Croisades : contribution à l'étude des échanges entre Orient et Occident (XIIe-XIIIe siècles)


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (697 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 420-466

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : Ecole française d'Athènes. Bibliothèque.
  • Disponible sous forme de reproduction pour le PEB
  • Cote : Mi 1129
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2012 par [Atelier national de reproduction des thèses] à [Villeneuve-d'Ascq]

Informations

  • Sous le titre : Bâtisseurs, ingénieurs et fortifications au temps des Croisades : contribution à l'étude des échanges entre Orient et Occident (XIIe-XIIIe siècles)
  • Détails : 1 vol. (697 p.)
  • Notes : Tirage à la demande par l'éditeur.
  • Annexes : Notes bibliogr. en bas de pages.- Bibliogr. p. 420-466
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.