Constructions identitaires et créolisation alimentaire à l'île de La Réunion

par Laurence Tibère

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Chantal Bordes-Benayoun et de Annie Hubert-Baré.

Soutenue en 2005

à Toulouse 2 .

  • Titre traduit

    Dynamics of the creolization in food and construction of identities in Reunion Island


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    La société réunionnaise s'est construite au fil des migrations en provenance d'Europe, d'Afrique, de Madagascar, d'Inde et de Chine. Cette cohabitation a favorisé l'émergence de dynamiques de créolisation qui se poursuivent encore, faisant cohabiter de façon complexe unité et hétérogénéité culturelles. Parce qu'elle est le support des processus de socialisation et de construction des identités, l'alimentation est une voie d'accès privilégiée pour appréhender l'organisation culturelle réunionnaise. Cette recherche s'appuie sur une approche mobilisant de façon complémentaire, l'enquête par questionnaire, les entretiens et l'observation. Elle rend compte de la complexité des processus identitaires qui sous-tendent la créolisation, confirmant ainsi l'idée selon laquelle l'alimentation est un lieu de lecture de premier ordre de ces phénomènes. Mais le résultat le plus marquant réside dans la mise au jour du rôle structurant des nourritures créoles dans l'organisation du vivre ensemble.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (438, 245 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 409-426. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.