Yves Bonnefoy, l'echo de l'œuvre : un legs en suspens du premier romantisme allemand ?

par Gwénola Boun Nhang

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Danielle Montet et de François-Charles Gaudard.

Soutenue en 2005

à Toulouse 2 .


  • Résumé

    Yves Bonnefoy et le premier romantisme allemand : si ces deux pensées semblent n'avoir a priori aucun point commun, tel n'est peut-être pas le cas. Au-delà de leur différend historique et disciplinaire, l'horizon ontologique de la poétique bonnefoysienne répond, en effet, lui-même à une volonté romantique souvent inaperçue. Après les notions de "critique" et d' "altérité", c'est finalement autour du "lire" et du "lecteur" que cette filiation parvient à se légitimer : si le projet herméneutique de Friedrich Schlegel conditionne d'un côté le dépassement du premier romantisme en sa négativité originaire, ainsi que celui de la modernité qui lui correspond, Bonnefoy réalise, de son côté, un tel renversement, la poésie mettant chez lui en œuvre la nécessité propre de l'être, ce que la philosophie est incapable de faire. Ce faisant, notre travail se présente alors lui-même comme la réponse apportée à L'absolu littéraire, lecture paradigmatique et en cela problématique, du premier romantisme allemand.

  • Titre traduit

    Yves Bonnefoy, poetic resonance : a legacy of the early German romantic movement ?v


  • Résumé

    At first sight, Yves Bonnefoy and the early German romantic movement may not seem to have anything in common, however this may not be the case. Beyond their historical and disciplinary differences, the ontological origin of Bonnefoy's poetics actually respond to an often overlooked romantic will. After the notions of “criticism” and “otherness”, it is eventually the notions of "reading" and “reader” which reveal this relationship. On one hand, the hermeneutic project of Friedrich Schlegel lays the conditions to exceed the early German romantic movement itself –in its original negativity-, and the corresponding modernity. On the other hand, Bonnefoy actually makes the reversal, as poetry opens the way to the ontological necessity which philosophy is unable to do. From a critical point of view, this work then appears to be the answer to L'absolu littéraire, a paradigmatic and therefore problematic interpretation of the early German romantic movement.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (450 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. [431]-450

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.