Administrer les bien-êtres juvéniles : le contrat éducatif local : l'émergence d'un mode de gouvernement local et social

par Ingrid Voléry

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Daniel Filâtre.

Soutenue en 2005

à Toulouse 2 .


  • Résumé

    Cette thèse montre comment une politique éducative locale émerge de prestations de service composites, déployées à la croisée de plusieurs secteurs d'intervention (périscolaire, loisir, action socio-familiale, politique de la ville). A son origine se trouve pourtant un dispositif plutôt technique. Initié par l'Etat en 1998, le Contrat Éducatif Local (CEL) doit rationaliser les animations proposées aux publics âgés de 3 à 18 ans (CLAE, CLSH, espace jeune), puis coordonner les interventions des multiples acteurs y participant (Inspection Académique, CAF, services déconcentrés de Jeunesse et Sports, collectivités territoriales, associations). Tout au plus entend-il organiser les espaces laissés par l'école et ceux conquis par les collectivités territoriales. Pourtant, un tel contrat n'invite pas seulement à réarticuler des agendas sectoriels. Il met en jeu la capacité des partenaires à maîtriser les processus de désignation des enjeux éducatifs locaux, appelant une prise en charge publique. De ce point de vue, l'analyse du diagnostic territorial préalable souligne deux transformations, affectant à la fois l'intervention sociale et les modes de gouvernements locaux y afférant. En premier lieu, les travailleurs sociaux et les animateurs impliqués ont formalisé un travail " éducatif ", préalablement convoqué par des décideurs locaux soucieux de développer des actions préventives. Au " surveiller " des politiques sécuritaires s'ajoute ici " un veiller sur " le développement des aptitudes juvéniles à se mettre en projet, à se contenir, à opérer un travail sur soi. Déliée des cadres politico-institutionnels, cette administration des bien-êtres se loge au plus près des situations et échappe à un contrôle direct. Le " retour sur le politique " en est donc considérable. Dans ce contexte particulier, la coalition de pilotage constituée ne doit pas seulement structurer et réguler les négociations. Elle doit aussi intégrer ces lieux où la définition d'un domaine éducatif s'opère. De simple cadre partenarial, ce diagnostic devient alors une véritable arène politique, dans laquelle chacun entend retrouver prise sur l'institutionnalisation de ce secteur émergent. Sous cet angle, le cas du CEL toulousain éclaire une autre facette du gouvernement local, tel qu'il se déploie dans un contexte d'action publique territoriale. Loin du no man's land trop souvent décrié, sur ces zones érodées émergent des formes politiques qui, bien qu'inattendues, ne doivent pas moins en être prises au sérieux.

  • Titre traduit

    The local educational contract : the emergence of a local form of social government


  • Résumé

    This thesis shows how a local educational policy emerges from composite services which crossed several policies (extracurricular, leisure, socio-family, political action of the city). However, its origin is a rather technical device. Initiated by the State in 1998, the Local Educational Contract must rationalize the animations suggested with public old from 3 to 18 years (CLAE, CLSH), then to coordinate the interventions of the multiple actors taking part in it (School inspectorate, CAF, decentralized services of Youth and Sports, local authorities, associations). At the most, it intends to organize the spaces left by the school and those conquered by the local authorities. However, such a contract does not invite only to articulate again sectoral diaries. It brings into play the capacity of the partners to control the construction of the local educational problems, calling for public undertaking. From this point of view, the analysis of the preliminary territorial diagnosis underlines two transformations, affecting at the same time the social intervention and the local forms of government. Initially, the social workers and the implied organizers formalized an "educational" work, convened beforehand by local decision makers anxious to develop preventive actions. Instead of " watching for ", it implies " to take care on " the development of the youthful aptitudes to put itself in project, to contain oneself, and to operate a work on oneself. Untied from politico-institutional executives, this administration of the wellbeing is in close touch with the situations and escapes from a direct control. The "return on the policy" is thus considerable. In this particular context, the government coalition should not only structure and control the negotiations. It must also integrate these places where the definition of an educational field takes place. From simple partenarial framework, this diagnosis becomes a political arena, in which each one intends to have a hold on the institutionalization of this emergent sector. From this point of view, the case of Toulouse lights another facet of the local government, as it is spread in a context of territorial public action. Far from " No man' s land " too often underlined, on these eroded zones, rise up political forms which, although unexpected, should be taken seriously.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (546 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 475-511

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.