Processus psychosociaux de transition, engagement politique et exil : l'exemple des militants basques

par Kristina Larrañaga

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Alain Baubion-Broye et de Jokin Apalategi.

Soutenue en 2005

à Toulouse 2 .


  • Résumé

    La thèse vise principalement à repérer et étudier les processus psychosociaux que mobilisent les conduites des acteurs, militant(e)s basques, engagés dans des luttes de reconnaissance et d'institutionnalisation de l'identité et qui ont été contraints de s'exiler durant une période plus ou moins étendue de leur parcours d'existence. Elle s'appuie sur des données d'histoire qui permettent de mettre en relief quelques-uns uns des mécanismes de fond et des évènements saillants qui caractérisent le mouvement de quête d'une identité nationale basque, ainsi que les formes organisationnelles, politiques, associatives que celui-ci a pris durant le XXème siècle et jusqu'à nos jours et aux évolutions actuelles. L'exil est assimilé à une situation de transition psychosociale, (au sens de Parkes), dont les processus ont pour déterminants et orientations communs d'être produits par des ruptures sinon des crises qui bouleversent l'ensemble des activités et des représentations des individus. Les effets de ces ruptures et crises, en général profonds et durables, sont désorganisateurs des cadres de socialisation des individus et de leur groupes d'appartenance souvent et des structures psychologiques de leur personnalité. Par les questionnaires, entretien guidés et les histoires de vie la recherche conduit à montrer que les militant(e)s exilés réagissent différemment à leurs situations, aux épreuves que leur impose l'histoire sociale, à l'insécurité, au stress, aux souffrances que l'exil provoque. Différemment aussi, ils tentent d'élaborer de nouveaux projets et activités sur la base de ressources internes, (liées à leurs expériences propres), et de ressources externes, ( liées notamment aux soutiens d'autrui dans leurs milieux familiaux, amicaux, professionnels. . . . ). Il apparaît que ces ressources auxquelles les sujets ont un inégal accès constituent des moyens de leur développement psychosocial dans des situations dégradées. Dans une certaine mesure, elles leur offrent des étayages, nécessaires à la recherche, (toujours incertaine) de nouvelles sociabilités et perspectives de vie, susceptibles de réaliser leurs aspirations individuelles et collectives et, pour beaucoup d'entre eux, d'affirmer des valeurs par lesquelles ils veulent signifier leurs actes.

  • Titre traduit

    Psychological processes of transition, poltico commitment and exile : the example of the Basque militants


  • Résumé

    This thesis aims to identify and study the psycho-social processes motivating the conduct of the actors, who are Basque militants committed to the fight for recognition and institutionalisation of their identity who have been forced to spend part of their lives in exile. The thesis is based on the oucome of a historical process drawing attention to background mechanisms and key events which characterise the movement in search of a Basque national identity, and the forms of organisation, politics and association developed during the twentieth century and still evolving today. Exile is treated as a situation of psycho-social transition (in Parkes' sense) in which processes are commonly determined by and oriented towards the fact of their having resulted from discontinuities or crises which disrupt the individual's range of activities and representations. The effects of these discontinuities and crises, generally profound and long-lasting, tend to disorganise the individual's socialisation framework, and often that of membership groups and the psychological structures of personality. By means of questionnaires, guided interviews and life stories, the study portrays ways in which the exiled militants react differently to their situations, the tests and trials of social history, insecurity, stress, and the suffering that exile produces. They are also different in the way they attempt to develop new projects and activities based on internal resources (associated with personal experience) and external resources (particularly associated with the support received from relatives, friends, professional colleagues etc. ). It appears that these resources, to which subjects have illegal access, constitute means of psycho-social development in degraded situations. To some extent, these offer necessary means of support in the search, always uncertain, for new means of sociability and life perspectives capable of fulfilling their individual and collective aspirations, and for many, of confirming the values whereby they wish to give meaning to their acts.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (232 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 215-232

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.