L'Islam et le droit musulman des personnes et de la famille à l'épreuve de l'ordre juridique français

par Malika Chmani

Thèse de doctorat en Droit

Sous la direction de Jacqueline Pousson-Petit.

Soutenue en 2005

à Toulouse 1 .


  • Résumé

    Les revendications musulmanes concernant l'exercice du culte ou la prise en compte de certaines institutions ont conduit l'ordre juridique français à intervenir. L'islam, ayant vocation à régir la vie quotidienne des musulmans, a eu des difficultés à s'insérer. Une distinction est opérée en droit français entre la vie personnelle et la vie sociale du musulman. Une conception beaucoup plus " fermée " de la laïcité est apparue dans le domaine public. Elle ne saurait compromettre les efforts précédemment réalisés en faveur de l'exercice du culte musulman en France. D'ailleurs, une remise en cause de la loi du 9 décembre 1905 afin de tenir compte de la religion nouvellement apparue, est inappropriée. L'arsenal juridique existant est suffisant pour parvenir à une égalité de culte avec les autres religions. La réception du statut personnel musulman en France est aussi, depuis quelques années, très compromise. Des institutions archaïques et discriminatoires ne peuvent plus y trouver des effets. La norme musulmane, en principe applicable, est quasi systématiquement évincée au profit de la loi française. Il convient d'adapter la règle de conflit à la réalité actuelle. Le rattachement à la loi du milieu d'accueil est donc plus opportun.

  • Titre traduit

    Islam and the Moslem rights of the persons and the family to the test of French law


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    The Muslim demands for freedom of worship or for taking into consideration some institutions, have led the French legal order to interfere. Islam having vocation to guide the Muslim in their everyday life, had difficulties to set place into the Republic. A distinction took place in the French law between the personal life and the social life of the Moslem. A conception more "closed" of secularism appeared in the public sphere. It cannot bring in question the efforts previously realized in favor of the exercise of the Muslim cult in France. Furthermore, bringing in question the law of December 9th 1905 to take into account the recently appeared religion is not suitable. The existing legal arsenal is sufficient to reach an equalty of cult with other religions. The reception of the Moslem status in France has been very compromised for some years Archaic et discriminatory institutions cannot find any more effects there. The child and the wife, often injured, deserve the protection of the French legal order. The Moslem norm, as a rule applicable standard, is almost systematically evicted for the benefit of the French law. It is advisable to adapt the rule of conflict to the current reality. Joining the law of the environment of reception is thus more convenient.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (483 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 437-469. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Toulouse 1 Capitole. Service commun de la documentation. Bibliothèque de l'Arsenal.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : KJV164/R5/2005-63
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.