L'Élite du Petit-Luxembourg : autour d'Antonin Dubost, la Présidence du Sénat sous la IIIe République

par Gilles Vaillant

Thèse de doctorat en Droit

Sous la direction de Jacques Poumarède.

Soutenue en 2005

à Toulouse 1 .


  • Résumé

    Le système constitutionnel imaginé en 1875 érige le Sénat en pierre angulaire de la IIIe République. Dotée de pouvoirs conséquents, cette assemblée se caractérise par une stabilité lui permettant d’être l’ancre et le gouvernail de la République. À sa tête, son président arbitre et organise ses délibérations. Indispensable au bon fonctionnement du mécanisme parlementaire, le président du Sénat est un acteur considérable du régime. Deuxième personnage de l’État, président de l’Assemblée nationale et de la Haute-Cour de justice, le premier des sénateurs occupe une place originale dans le jeu des institutions. Se réservant pour sa mission de défense et de représentation de son assemblée, il se place au-dessus des luttes politiques, ce qui lui vaut d’apparaître comme le candidat naturel à la présidence de la République. Mais, surtout, située au sommet du pouvoir législatif, la présidence du Sénat s’apparente à une magistrature d’influence, appelée à un rôle majeur en temps de crise, en particulier en cas de guerre comme l’ont montré Jules Jeanneney en 1939-1940 et Antonin Dubost pendant la Grande Guerre. Méconnu, ce dernier apparaît pourtant comme l’archétype du président du Sénat sous la IIIe République, par son ascension parlementaire exemplaire, la considération dont il jouit au Palais du Luxembourg, ses principales convictions politiques. À son image, tous les hôtes du Petit-Luxembourg furent de grandes notabilités de la Haute Assemblée, représentatives de la population sénatoriale et de son état d’esprit. Ils formèrent ainsi une petite élite, homogène, garante de la perduration des spécificités du Sénat.

  • Titre traduit

    The Elite of the "Petit-Luxembourg" : around Antonin Dubost, the Presidence of French Senate during the Third Republic


  • Résumé

    The French Senate was established as a cornerstone of the constitutional system which was created in 1875. Endowed with a large array of powers, that Assembly was distinguished by its stability, which enabled it to be the anchor and rudder of the Third Republic. Spearheading it, the President of the Senate arbitrated between Senators and managed the course of the debate. Indispensable to the working of the parliamentary system, the President played a major role in the regime. He was the second most important figure in the system, as the first Senator, the President of the National Assembly and of the Supreme Court. He also had a very peculiar status among the actors of the system. Keeping his distance from the debates as he was the defender and the representative of his Assembly, he placed himself above the various parties. As a result, the President of the Senate was often considered as a natural candidate in the run for the Presidency of the Republic. Furthermore, and even more significantly, the Presidency of the Senate, on top of the legislative power, appears as a sphere of influence and was bound to play a major role whenever crises occurred, in particular during wars, as both Jules Jeanneney in 1939- 1940 or Antonin Dubost during the First World War showed. Unbeknownst to the public, the latter appears as the archetypal President of the Senate during the Third Republic, because of his brilliant career as a member of both Chambers, the esteem he enjoyed at the Palais du Luxembourg and his political creed. Just like him, the successive politicians that lived in the Petit-Luxembourg were among the most famous figures of the High Chamber and embodied the mindset of their fellow Senators and turned out to represent that group. The various Presidents formed a small homogeneous elite that upheld the values and specificities of the French Senate.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (708 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 649-689. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Toulouse 1 Capitole. Service commun de la documentation. Bibliothèque de l'Arsenal.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : KJV164/R5/2005-73
  • Bibliothèque : Université Toulouse 1 Capitole. Bibliothèque Garrigou.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : T 63081 bis

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université du droit et de la santé. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque de Droit-Gestion.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : 3542.48967/07
  • Bibliothèque : Université Toulouse 1 Capitole. Service commun de la documentation. Bibliothèque de la Manufacture des tabacs.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : GM1001-2005-27
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.