La protection des consommateurs dans la publicité : l'approche de l'autodiscipline publicitaire du BVP

par Julie Joseph

Thèse de doctorat en Droit des affaires

Sous la direction de Jacques Larrieu.

Soutenue en 2005

à Toulouse 1 .


  • Résumé

    Dans toute démocratie, la création publicitaire est libre. Sa seule limite réside dans l'abus. C'est pourquoi la publicité doit s'efforcer d'être loyale, véridique et saine afin de prévenir d'éventuels abus. En France, le BVP, organisme d'autodiscipline publicitaire, délivre conseils avant diffusion à ses adhérents (annonceurs, agences et médias) et avis définitifs avant diffusion pour l'ensemble de la production publicitaire télévisée. Depuis 1955, le BVP a publié des codes et des règles déontologiques. Dans le cadre de sa mission, il doit s'efforcer de prendre en considération les réactions et les plaintes des consommateurs ainsi que des associations qui les représentent. La représentation de l'image de la personne humaine en publicité et plus précisément les questions liées à la décence sont parfois difficiles à appréhender pour l'association. De la même manière, des interrogations sont soulevées par la mise en scène des comportements alimentaires des enfants en publicité. La publicité est aujourd'hui accusée de tous les maux. L'approche du BVP diffère lorsque la publicité est diffusée en télévision ou par voie d'affichage ou bien encore lorsque les produits, objets de la publicité, sont strictement encadrés, ce peut-être le cas des médicaments ou des boissons alcoolisées. Le propos de ce travail est d'identifier l'approche et les méthodes que le BVP met en oeuvre afin de répondre aux préoccupations des consommateurs tout en préservant la création publicitaire.


  • Résumé

    In a democracy, advertisement creation has no restrictions. However, misuse of this freedom is the unique limit which leads to abuse. Therefore, advertisements must endeavour to be loyal, truthful and decent in order to prevent potential abuse. In France, the self-regulation organisation, called the BVP, gives copy-advice to all its members (advertisers, agencies and media) before broadcast and gives pre-clearance for TV commercials. Since 1955, the BVP has published codes and self-regulation guides. In the framework of BVP's mission, consumer as well as consumer associations' complaints and reactions are taken into concern. Human portrayal and especially decency claims are sometimes difficult issues for a self-regulator to tackle. Because advertissements are often accused of influencing social behaviour, another often controversial subject is the representation of child eating habits in advertisements geared towards children. BVP's approach is different when the commercial is broadcast or is a poster campaign or when the product advertised has strict restrictions attached to it, for example, alcohol or medication. The purpose of this study is to identify BVP's methods and manoeuvres used to respond to consumer needs and preoccupations whilst preserving and continuing to promote creativity and advertisement.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (373 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 274-282. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Toulouse 1 Capitole. Service commun de la documentation. Bibliothèque de l'Arsenal.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : KJV164/R5/2005-7
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.