L'Alchimie des larmes dans la poésie de dévotion anglaise du dix-septième siècle

par Laurent Curelly

Thèse de doctorat en Littérature anglaise

Sous la direction de Jean-Jacques Chardin.

Soutenue en 2005

à l'Université Marc Bloch (Strasbourg) .

  • Titre traduit

    ˜The œAlchemy of tears in seventeenth-century English devotional poetry


  • Résumé

    Le présent travail porte sur le traitement du topos de la larme dans la poésie de dévotion anglaise du dix-septième siècle, chez des auteurs de confession différente : les catholiques Southwell et Crashaw, et les anglicans Donne, Herbert et Vaughan. Il s'efforce d'apporter des réponses aux questions suivantes : pourquoi le motif apparaît-il indifféremment chez des poètes d'obédience religieuse différente ? Plus fondamentalement, comment expliquer que des auteurs pétris de spiritualité convoquent de manière si appuyée, pour la représenter, cette sécrétion éminemment corporelle qu'est la larme ? Aussi notre étude s'intéresse-t-elle à la représentation, dans les vers sacrés des poètes cités, de la larme entendue comme substance organique, et à la façon dont le topos s'articule avec les discours sur les passions en vigueur au dix-septième siècle. Elle montre également en quoi, consolidant l'adhésion des poètes à la spiritualité chrétienne, l'alchimie des larmes sert pleinement l'expression de la foi, tout en remplissant une mission essentielle en faveur de l'écriture poétique elle-même.


  • Résumé

    This thesis deals with the way such seventeenth-century writers as the Catholic poets Southwell and Crashaw ad their Anglican counterparts Donne, Herbert and Vaughan handle the tear-motif in their devotional poetry. It purports to establish why the motif is equally used by poets of different religious persuasions in early-modern England. It also looks into the reasons why these writers, through they are steeped in spirituality, are so anxious to represent what is inherently but a bodily fluid. Thus, this study analyses the way tears as material substances are depicted in the poems as well as the way the motif actually fits in with seventeenth-century theories of the passions of the mind. In addition, it brings out how profoundly the alchemy of tears sustains the dynamics of faith as it gives a fresh impetus to the poets' endorsement of Christian spirituality, and examines how influential a part it plays on poetic creation itself.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (415 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 377-415

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TM.500.732,2005,1
  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TM.500.732,2005,2
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.