Regard, leurre, illusion et lacune dans les dispositifs optiques

par Simon Welch

Thèse de doctorat en Arts plastiques

Sous la direction de Jean-Louis Flecniakoska.


  • Pas de résumé disponible.

  • Titre traduit

    Gaze, lure, illusion and lacuna in optical apparatus


  • Résumé

    Regard, leurre, illusion et lacune dans les dispositifs optiques explore la façon dont notre vision de l'environnement et de nous-mêmes est canalisée et transformée par les dispositifs optiques. Des questions qui relèvent de mes propres expériences artistiques sont abordées concernant la manière dont tels dispositifs transforment le spectateur en représentation. Pendant ce processus, le spectateur est leurré par la nature lacunaire du dispositif qui s'appuie sur la connivence du spectateur pour la mise en œuvre d'une illusion. Cet ouvrage examine la manière dont des différents points de vue sont articulés pour créer des illusions spécifiques qui sont analysées par rapport aux concepts de l'identification et du stade miroir. En outre, divers tropes, tels que le paysage, le jardin et la ville servent d'exemples pour démontrer comment des sites spécifiques deviennent des palimpsestes et des dépositaires de mémoire. Le lien entre la mémoire collective et la mémoire personnelle est examiné aussi bien que les failles de mémoire (volontaire ou involontaire) dans ces deux cas. En même temps, la nature circulaire du site de mémoire est comparée à l'aspect temporel de l'art vidéo. La fonction spécifique de l'écran comme support d'illusion est également évoquée. L'utilisation des multiples écrans dans les installations de l'art contemporain trouvent ses racines dans l'histoire du cinéma expérimental et cette pratique est étudiée par rapport aux croyances anciennes concernant le double et leurs équivalents contemporains. L'aspect double des dispositifs eux-mêmes est évoqué en termes de l'articulation des lacunes physiques et psychologiques. L'objectivité relative impliquée par le dispositif optique est mise en cause pour mieux analyser ses connotations par rapport au statut de l'observateur et de l'observé dans des domaines divers.


  • Résumé

    Gaze, lure, illusion and lacuna in optical apparatus explores the way in which our vision of our environment and of ourselves is channelled and transformed by optical devices. Based on observations arising from my own artistic practice, questions are addressed concerning the way in which such apparatus turn the viewer into a representation during this process the viewer is lured by the lacunary nature of the apparatus itself into a complicity with the art object that permits the operation of an illusion. This text examines the manner in which different viewpoints are articulated to create specific types of illusions which are then analysed in terms of the concepts of identification and the mirror stage. In addition, contrasting tropes, such as the landscape, the garden, labyrinth, and the city, are employed to examine the process by which particular sites become historical palimpsests and depositories of memory. The link between collective memory and personal memory is examined as well as the manifestation of failures of memory (voluntary or not) in both cases. At the same time, the circular nature of the site of memory is compared with the temporal aspect of art video. The specific function of the screen as a support of illusion is also considered. The use of split and multiple screens in contemporary art installations is traced back to the early days of experimental cinema and examined in relation to ancient beliefs concerning the double ang their contemporary equivalents. The double aspect of optical apparatus themselves is studied in terms of the articulation of physical and psychological lacunae. The relative objectivity implied by optical apparatus is evoked in order to analyse the connotations of spectatorship and display in different domains.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (568 p., 54 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. vol.1, p. 551-554. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TM.500.732,2005,1
  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TM.500.732,2005,2

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFiche 223/3462
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.