Le Relazioni diplomatiche tra i Gregi e il Mondo achemenide (VI-V secolo A. C. )

par Vito Andrea Mariggiò

Thèse de doctorat en Histoire antique

Sous la direction de Thierry Petit et de Salvatore Alessandrì.

  • Titre traduit

    ˜Les œRelations diplomatiques entre les Grecs et le monde achemenide (VI-V siècle av. J. -C. )


  • Résumé

    Dans le monde ancien la déclaration d'une guerre, le choix de conclure une trêve et un traité de paix ainsi que le recours à des parcours alternatifs, comme l'arbitrage, étaient le résultat d'un mécanisme complexe. Ce mécanisme répondait d'un côté à un protocole codifié et bien connu depuis longtemps dans le monde ancien, où les organismes institutionnels jouaient un rôle fondamental ; d'autre part, il se basait sur un réseau d'échanges entre individus extrêmement important sur le plan politique, même quand ces rapports se déroulaient en dehors des procédures traditionnelles. Cette thèse se propose d'analyser les relations diplomatiques entre les Grecs et les Perses tout au long du VI et V siècle av. J. -C. Ainsi que les institutions, les hommes impliqués, les aspects d'une mission diplomatique. Le premier chapitre traite de la conception de la diplomatie en Grèce et dans le mo,de achéménide ; le deuxième aborde l'histoire de relations diplomatique du VI e siècle jusqu'aux guerres médiques ; le troisième considère la période de la Pentecontaetia et de la guerre de Péloponnèse ; le quatrième essaye de définir la terminologie relatant les légats grecs ainsi que d'approfondir la connaissance du messager en Grèce et dans l'Empire Perse, ses attributions et son pouvoir de négociation ; le cinquième analyse certains aspects d'une mission diplomatique : les raisons politiques souvent sous-entendus d'une initiative diplomatique ; le luxe et la pompe des délégations perses par rapport à la sobriété de ces grecques ; les risques du voyage pour les légats ; les lettres et les formes de transmission du message ; la difficultés de se comprendre et le recours aux interprètes ; la rencontre avec le Grand roi ; la fonction sociale du banquet et des dons. Cette recherche a pu mettre en évidence comme le Grecs et les Perses, en dépit de leurs différences idéologiques et programmes politiques, surent établir des contacts commerciaux, culturels et politiques de plus en plus étroits.

  • Titre traduit

    ˜The œdiplomatic relations between the Greeks and the Achemenid world (VI-V century B. C. )


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    In the ancient times the declaration of war, the decision to make a truce and a peace agreement or to submit a claim to alternative solutions, like the arbitration, was the issue of a complex mechanism. On the one this mechanism was based on a well known protocol, existing since long-time, in the institutions played a fundamental role ; on the other hand it was based on an interwoven net of relations between individuals which was sometime important in making policy, even if acting out of traditional procedures. This research aims both to analyse the diplomatic relations between the Greeks and the Achemenid world during the VI and V century B. C. And to compare the aspects and phases of a diplomatic initiative in Greece and in the Persian Empire. This thesis is divided into five chapters : the first deals with the conception and the importance of ‘diplomacy' in Greece and in the achemenid world ; the second concerns the history of the diplomatic relationships from the VI century to the Persian Wars ; the third takes in exam the period of the Pentecontaetia and the Peloponnesian War ; the forth intends to define the Greek Terminology referring to ambassadors and to shed some light on the messenger's figure in Greece and in the Persian Empire, on his powers and duties ; the fifth analyses some aspects of a diplomatic mission : the concealed raisons of a diplomatic initiative ; the luxury and the pump of Persian delegations in respect to Greek ones ; the dangers of travel for the envoys ; the letters and the transmission of the message ; the problems linked to the understanding of foreign language ; the meeting with the Great King ; the social function of the banquet and of the presents. This research has also underlined the fact that the Greeks and the Persian, despite their ideological and political differences, were able to establish narrow commercial, cultural and political relations.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (II-275 f.)
  • Notes : Publication non autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 222-270. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TM.500.732,2005
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.