La Prière à Isis et à Osiris dans la littérature latine : tradition romaine et innovations isiaques

par Stéphanie Jacques

Thèse de doctorat en Sciences de l'Antiquité. Latin

Sous la direction de Gérard Freyburger.

Soutenue en 2005

à l'Université Marc Bloch (Strasbourg) .

  • Titre traduit

    ˜The œPrayer to Isis and Osiris in Latin literature : Roman tradition and isiac innovations


  • Résumé

    L'étude traite de l'évolution de la prière, particulièrement romaine et telle que les sources littéraires en rendent compte, depuis sa formulation traditionnelle jusqu'à la pratique de l'oraison isiaque à caractère mystique. La première partie analyse la prière romaine traditionnelle du point de vue de sa structure et expose d'abord l'importance des aspects morphologiques et sémantiques de l'invocation, puis le rôle et la formulation de la demande et de l'argumentation précatoires, avant que ne soient abordées la prière à préoccupation morale et la prière personnelle à Rome. La deuxième partie analyse la prière isiaque dans le domaine latin, en s'appuyant particulièrement sur le livre XI des Métamorphoses d'Apulée. Les observations portées sur les deux prières et le discours d'Isis issus de cette œuvre sont appuyées par des extraits poétiques d'Ovide, de Tibulle et de Claudien. Le but principal des remarques formulées est de distinguer éventuellement entre la prière à caractère exotique adressée à Isis et la prière de l'initié. La troisième partie propose de rapprocher les textes étudiés de sources grecques et de documents épigraphiques latins. Les prières présentes dans Les Ephésiaques de Xénophon d'Ephèse et les hymnes arétalogiques montrent des thèmes et des procédés d'éloge proches de la structure et des moyens d'expression de la prière romaine, plus spécifiquement de la prière mystique. Les inscriptions épigraphiques latines soulignent l'appropriation des éléments propres au culte isiaque par les dédicants, qu'ils soient initiés ou non. La conclusion de l'étude propose une interprétation de la prière mystique des Métamorphoses comme arétalogie implicite. De plus, on peut penser que le fidèle romain ne méconnaît pas, à côté des formulations traditionnelles, le lien personnel avec les dieux qu'il prie et peut s'acheminer jusqu'à la prière mystique en adaptant sa démarche et en adoptant de nouveaux modes de pensée et d'expression rituelle.


  • Résumé

    The study deals with the evolution of the Roman prayer, as literary sources allow us to perceive it, since its traditional expression to the isiac and mystic orison. The first part analyses the Roman traditional prayer as regards its structure and expounds first how important the morphological and semantic elements of the invocation stand, then the function and formulation of the precatory request and argument. The prayer dealing with moral matter and the personal prayer in Rome are finally treated. The second part analyses the isiac prayer in the Latin field, emphasing the book XI of Apuleius' Metamorphoses. Poetic extracts from Ovid's, Tibullus' and Claudian's back up the comments relating to the two prayers and Isis' speech which come from the Metamorphoses. The formulated remarks mainly aim at the possibility of distinguishing the exotic pattern prayer which addresses Isis from the initiate's prayer. The third part puts forward parallels between the former studied sources and Greek sources as well as Latin epigraphic texts. Prayers coming from the Ephesiacs of Xenophon of Ephesus and aretalogies lay out themes and eulogistical means which are close to the structure and the ways of expression of the Roman prayer, and more specifically of the mystic prayer. Latin epigraphic inscriptions show how dedicatees, whether they are intiates or not, appropriated caracteristic elements of the isiac cult. The conclusion of the study deals with an interpretation of the mystic prayer from the Metamorphoses as an implicit aretalogy. In conclusion, it seems that the Roman devotee does know, apart from traditional expression, a personal relationship with the gods he prays. He can therefore move towards mystic prayer and adapt the reasoning to new ways of thinking and to a new ritual expression.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (365 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f.340-353

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TM.500.732,2005
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.