Apport d'une expérience de sismique mer-terre à la reconnaissance de la croûte sous le rift de Corinthe

par Juan Martin Pi Alperin

Thèse de doctorat en Géophysique

Sous la direction de Jean-Michel Marthelot.

Soutenue en 2005

à l'Université Louis Pasteur (Strasbourg) .


  • Résumé

    Pour préciser le mécanisme d'extension à l’échelle de la croûte sous le Rift de Corinthe, une campagne de sismique réflexion a été réalisée en juillet 2001 par le N/O Maurice Ewing. Deux dispositifs fixes d'enregistrement sismique terrestre, placés sur les épaulements du rift de Corinthe, ont permis d'enregistrer à terre les tirs sismiques effectués en mer pour des distances source-récepteur comprises entre 2 km et 65 km. Pour l'étude de la structure de la croûte continentale, ces offsets sont intermédiaires entre ceux de la sismique réflexion sous incidence quasi-verticale et ceux de la sismique grand-angle sous incidence supérieure à l’incidence critique. Un premier résultat provient de l'étude des ondes réfractées observées en premières arrivées à partir des profils en ligne avec les dispositifs terrestres. Les temps d'arrivée des ondes réfractées observées sur le réseau de Derveni sont ajustés avec une interface plane plongeant de 15° vers le nord entre deux milieux de vitesse 4. 3 km/s et 6 km/s. Une migration en temps des arrivées réfractées vers le point d'émergence des rayons le long de l'interface fournit une image détaillée de l'interface sous le réseau conforme à la géométrie de détachement proposée pour expliquer la formation des blocs basculés sur la base d'arguments géologiques. Des réflexions provenant de la croûte inférieure, du Moho et sous le Moho, ont été observées sur les récepteurs situés au sud de la faille de Xylocastro pour des tirs dans la partie nord-ouest du golfe. L'étude de ces réflexions a permis de mettre en évidence une interface à une profondeur de 26 km qui indique la présence d'un litage de la croûte profonde, une très forte réflexion à une profondeur de 38 km qui suggère la présence de couches fines à très faible vitesse donnant un comportement anisotrope dans un intervalle peu épais au niveau du Moho, et une réflexion à une profondeur de 60 km qui reflète la présence de la plaque Africaine sous le Rift.

  • Titre traduit

    Crustal imaging under the rift of Corinth from a sea-land seismic experiment


  • Résumé

    On July 2001 the R/V Maurice Ewing carried out a reflection seismic campaign to study the mechanics of continental extension of the crust under the rift of Corinth. Two land seismic spreads installed on the shoulders of the rift recorded the seismic shots made on the sea for offsets between 2 km and 65 km. To study the structure of the continental crust, these offsets are between reflection seismics, under quasi-vertical incidence, and wide-angle seismics under incidence greater than the critical one. The first result came after the study of the refracted waves observed as first arrivals for profiles inline with the land spreads. The arrivals times of the refracted waves observed on the Derveni spray were adjusted with a 15º north-dipping interface between block faulted carbonates of 4. 3 km/s velocity and the basement of 6 km/s velocity. The image obtained by time-migration of the traces down to the emerging point of the refracted waves beneath the Derveni array is in agreement with the detachment geometry proposed to explain the tilted blocs formation based on geological arguments. Reflections coming from the deep crust, the Moho and beneath the Moho were recorded with the receivers of the Derveni array installed south of the Xylocastro fault for shots located on the north-west tip of the Gulf. The analysis of these reflections put in evidence: a 26 km depth interface showing a layered deep crust, a 38 km deep reflection corresponding to Moho showing a consistent 10 dB peak in amplitude on curves of amplitude decay versus time and finally a 60 km depth reflection showing the presence of the African plate under the Rift.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (156 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p.147-156

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Ecole et Observatoire des Sciences de la Terre. Bibliothèque de Géophysique.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 05-PI ALPERIN;4812
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.