Communication et pilotage de projets sociotechniques : étude de la première phase du projet "Tramway" de la Communauté Urbaine de Strasbourg (1989-1994)

par Luis Aparicio

Thèse de doctorat en Sciences, technologies, Sociétés. Sociologie des sciences et de l'innovation

Sous la direction de Patrick Cohendet.

Soutenue en 2005

à l'Université Louis Pasteur (Strasbourg) .


  • Résumé

    Depuis les années 1980, de nombreuses municipalités françaises ont réintroduit les tramways comme moyen de contrôler la mobilité urbaine. Mon travail part d'un questionnement général sur la propre maîtrise de ces projets technologiques. L'étude de la première phase du projet " Tramway " de la CUS, paradigme de cette démarche, sert à analyser concrètement la fonction de pilotage sans pour autant se limiter au champ de la gestion. On suit les traces des actions de conduite de tout genre jusqu'à l'espace d'implantation. La notion de " cadre sociotechnique " me permet d'élargir les postulats de la théorie de l'acteur-réseau, à la base de cette étude. Le pilotage est traité sous l'angle de la communication, en termes de production et de mise en circulation des inscriptions du projet (des plannings, des rapports d'études, des maquettes. . . ). Ces éléments qui circulent entre les acteurs sont considérés comme la substance de l'organisation et la base de l'évolution du projet. Dans le réseau ainsi constitué, le pilotage du projet apparaît sous la forme d'une action distribuée et se précise comme un travail de médiation. Outre la coordination entre les acteurs, la communication forge la mise en cohérence du projet. Ses inscriptions configurent un discours du pilotage par lequel s'articule la définition, ainsi que les acteurs et les technologies en lice au sein du cadre sociotechnique. L'analyse du cas d'étude sert certes de guide pour explorer le questionnement général du départ et tester les théories qui lui sont à la base. Mais cette thèse constitue également une proposition pour rapprocher la recherche du monde de la gestion et de la décision politique. Les politiques technologiques, même au niveau urbain, sont souvent axées sur les politiques économiques. Cette thèse contribue à l'effort collectif pour élargir la portée de ces politiques et les ouvrir à une prise en compte plus compréhensive des facteurs qui participent à l'innovation à la fois technologique et sociale.

  • Titre traduit

    Communication and steerage of sociotechnical projects : a study of the first phase of the Strasbourg's "Tramway" project (1989-1994)


  • Résumé

    During the last two decades, several French municipalities have reintroduced tramways in order to control urban mobility. A general question about the very mastering of these technological projects is at the origin of my work. The study of the first phase of the Strasbourg's “Tramway” project allows me for a concrete analysis of the steerage function and to overstep the bounders of management. I introduce the notion of “sociotechnical frame” in order to extend the methodological principles of the actor-network theory, which found this study. Project steerage is analysed as a communication process, in terms of production and flux of inscriptions (plannings, reports, models. . . ). These elements circulating among actors are considered the substance of organisation and the base of the project evolution. Within the network so constituted, steerage takes the form of a distributed action and is understood as a work of mediation. Besides coordination, communication enables coherence. The project's inscriptions configure a steerage discourse that articulates its definition as well as the actors and the technologies at stake within the sociotechnical frame. The analysis of this particular case offers a guide to explore the initial general questioning and to test the underlying theories. But this work is also a proposal to bring research closer to management and policy. Technology policy is frequently subordinated to economic policy, even at the urban scale. My dissertation contributes to a collective effort to enlarge the policy scope and open it up to a more comprehensive consideration of the factors taking part in innovation, social and technical at once.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (282 p., pagination multiple)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 263-278

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Pôle Européen de Gestion et d'Economie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH/2005/APA
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.