Caractérisation de TRAF4, une protéine surexprimée dans les cancers du sein

par Valérie Kedinger

Thèse de doctorat en Aspects moléculaires et cellulaires de la biologie

Sous la direction de Marie-Christine Rio.

Soutenue en 2005

à l'Université Louis Pasteur (Strasbourg) .


  • Résumé

    L'objectif de ce travail de thèse était de mieux caractériser TRAF4 (TNF Receptor Associated Factor 4), une protéine surexprimée dans 17% des cancers du sein. L'étude de la fonction physiologique de la protéine TRAF4 a dans un premier temps été réalisée sur deux modèles animaux, le poisson zèbre et la souris. Nous avons mis en évidence un rôle de TRAF4 dans l'établissement du système nerveux central et périphérique au cours de l'embryogenèse, un rôle tout à fait original pour un membre de la famille des TRAFs. Grâce à des études in vitro dans différentes lignées de cellules épithéliales nous avons pu établir une localisation subcellulaire complexe pour la protéine TRAF4. En effet, alors qu'elle présente une localisation cytoplasmique diffuse dans des cellules en cours de prolifération, la protéine TRAF4 endogène est recrutée au niveau des jonctions serrées lorsque les cellules sont confluentes. Grâce à des expériences de surexpression, nous avons également observé une localisation cytoplasmique dans des vésicules ubiquitine-positives ainsi qu'une localisation nucléaire de TRAF4 au niveau des speckles, des sous-domaines nucléaires enrichis en facteurs de maturation des ARNms. Il est intéressant de noter que toutes ces localisations membranaire, vésiculaire et nucléaire sont également observées dans les cancers mammaires surexprimant la protéine. Nous avons par ailleurs montré que TRAF4 est capable d'induire les voies de signalisation menant à l'activation des MAPKs ERK et JNK, qui induisent la prolifération et la survie cellulaire. En conclusion, nos résultats permettent de proposer que TRAF4 exerce une fonction dans les processus d'inhibition de contact et de maintien de la polarité cellulaire. On peut imaginer que la perte des contacts cellulaires entraîne une redistribution de la protéine TRAF4 dans les compartiments cytoplasmiques et nucléaires au niveau desquels elle serait capable d'activer ERK et JNK et/ou d'accroitre la stabilité d'ARNm codant pour des protéines impliquées dans la prolifération et la survie cellulaire.

  • Titre traduit

    Characterization of TRAF4, a breast cancer overexpressed gene


  • Résumé

    The aim of this work was to better characterize TRAF4 (TNF Receptor Associated Factor 4), a protein overexpressed in 17% of breast cancers. We first studied the physiological function of TRAF4 in two animal models, the mouse and the zebrafish, and highlighted a role for TRAF4 in central and peripheral nervous system development during embryogenesis. This function is unique for a TRAF family member. In vitro studies using epithelial cell lines allowed us to identify a complex subcellular localization pattern for TRAF4. Indeed, whereas it presents a diffuse cytoplasmic localization in sparse cultured cells, endogenous TRAF4 is recruited to tight junctions in confluent cells. When overexpressed, TRAF4 is also present in cytoplasmic ubiquitin-positive vesicles and in nuclei. This nuclear localization is restricted to the speckles, a nuclear area enriched in splicing factors. Interestingly, these sublocalizations in membrane, cytoplasm and nucleus are also observed in breast carcinomas overexpressing TRAF4. Moreover, we showed that TRAF4 is able to induce ERK and JNK activation, two kinases involved in cell proliferation and cell survival. Collectively, our results led to the proposal that TRAF4 exerts a function related to contact inhibition and cell polarity. According to this hypothesis, during cancer progression, loss of cell contacts would lead to TRAF4 relocalization in cytoplasm and nucleus, allowing the activation of ERK and JNK, and/or the increased stabilization of mRNA encoding for proteins implicated in proliferation and cell survival.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (Pagination multiple [182 f.])
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 129-143

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Bibliothèque Blaise Pascal.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : Th.Strbg.Sc.2005;5017
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.