Etudes fonctionnelles de TBP et de son paralogue TRF2 in vivo

par Philippe Kieffer-Kwon

Thèse de doctorat en Biologie

Sous la direction de Irwin Davidson.

Soutenue en 2005

à Strasbourg 1 .


  • Résumé

    L’initiation de la transcription par l’ARN polymérase II requiert la formation d’un complexe multiprotéique sur l’ADN. Ce complexe comprend, outre la pol. II, les facteurs généraux de transcription TFIIA, -B, -D, -E, -F et -H ainsi que le médiateur. TFIID est constitué par la TATA Binding Protéine (TBP) et 13 à 14 facteurs associés (TAFs). TBP participant à la transcription par les trois ARN polymérases nucléaires, Il est souvent considéré comme le facteur « universel ». Le caractère universel de TBP a été remis en cause par la découverte de TRF1, TRF2 et TRF3, des paralogues de TBP. Des études antérieures, dans différents organismes modèles, ont montré que TRF2 est impliqué dans l’embryogenèse et la spermatogenèse. Mais ses fonctions précises sont toujours incertaines. Lors de mes travaux de thèse, j’ai étudié la fonction et la localisation cellulaire de TRF2. Alors que TBP peut être identifié dans tous les compartiments nucléaires, ceci dans toutes les lignées somatiques examinées, TRF2 présente une localisation variable. Dans les cellules HeLa et Cos, ce facteur est concentré dans les nucléoles tout au long du cycle cellulaire. TRF2 est relocalisé dans le nucléoplasme suite à un stress oxydatif et non suite aux traitements apoptotiques ou mitogéniques testés. Un traitement des noyaux par la RNase A ou l’arrêt de la transcription par la pol I provoquent également une relocalisation rapide de TRF2 vers le nucléoplasme. Dans les cellules NIH 3T3, la protéine TRF2 adopte une localisation nucléoplasmique. L’expression constitutive de TRF2 réduit la prolifération et augmente la proportion de cellules en phase S. Nos résultats infirment l’hypothèse d’un passage de TRF2 du cytoplasme au noyau pour réguler la transition G2/M. L’ensemble de nos observations suggère qu’un ou plusieurs ARN(s), probablement du type snoARN, maintient TRF2 dans le nucléole d’où il est libéré lors d’un stress oxydatif. Dans un deuxième projet, nous avons développé un système d’étude in vivo des mutations de TBP. Nous avons généré des fibroblastes murins embryonnaires tbplox/-, dans lesquels TBP peut être invalidé par une activité recombinase Cre. L’absence de TBP s’avère létale pour ces cellules ; elle peut néanmoins être compensée par le TBP humain en transfection transitoire ou stable. Des tests de complémentation ont donc pu être réalisés pour différents mutants du TBP humain, jusqu’alors seulement caractérisés in vitro. La plupart des résidus rapportés comme cruciaux pour l’interaction de TBP avec ses partenaires ne semblent pas nécessaires au maintien de l’intégrité cellulaire. L’expression de certains mutants entraîne toutefois une diminution de la prolifération cellulaire. Ce système offre une nouvelle approche pour mieux comprendre les fonctions de TBP in vivo.

  • Titre traduit

    Fonctional studies of TBP & its paralogue TRF2 in vivo


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (142 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 112-128

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Bibliothèque Danièle Huet-Weiller.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : Th.Strbg.Sc.2005;4893
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.