Etude des récepteurs nicotiniques dans les neurones préganglionnaires et postganglionnaires du système sympathique de rat

par Riad Seddik

Thèse de doctorat en Neurosciences

Sous la direction de Jérôme Trouslard.

Soutenue en 2005

à l'Université Louis Pasteur (Strasbourg) .


  • Résumé

    Le système autonome sympathique contrôle différentes fonctions végétatives telles le rythme cardiaque, la pression sanguine et la motilité intestinale. Ce contrôle est élaboré grâce à un circuit composé de neurones préganglionnaires sympathiques localisés dans les noyaux autonomes de la moelle épinière et de neurones postganglionnaires localisés dans les ganglions sympathiques. Les noyaux autonomes sympathiques de la moelle épinière sont la colonne intermédiolatérale, le funiculus latéral, le noyau intercalé et l'aire autonome centrale dans la lamina X qui est située autour du canal de l'épendyme. Les récepteurs nicotiniques (nAChRs) sont présents à la fois dans les neurones préganglionnaires et dans les neurones postganglionnaires. Ces récepteurs ont donc un rôle important dans la régulation du tonus sympathique. Ils sont activés par l'acétylcholine et par son produit de dégradation, la choline. Néanmoins, la choline est décrite comme un agoniste sélectif des nAChRs qui contiennent la sous-unité 7, sous-unité qui confère aux récepteurs une forte perméabilité au calcium. Nos résultats démontrent que : - dans les neurones postganglionnaires du ganglion cervical supérieur, la choline induit des courants entrants et une élévation de la concentration de calcium intracellulaire insensibles aux antagonistes qui bloquent les récepteurs 7. - dans l'aire autonome centrale, les récepteurs nicotiniques terminaux augmentent la libération de neurotransmetteurs inhibiteurs, le GABA. Ils sont activés par l'acétylcholine mais pas par la choline. L'analyse pharmacologique révèle que ces récepteurs ne contiennent pas la sous-unité 7 mais probablement la sous-unité 4. Comme les neurones de l'aire autonome centrale intègrent des informations nociceptives viscérales, l'activation des nAChRs présynaptiques sur les terminaisons GABAergiques pourrait alors diminuer le tonus sympathique qui s'exerce sur les viscères à la suite par exemple de stimulations nociceptives viscérales.

  • Titre traduit

    Study of the nicotinic receptors localised in preganglionic and postganglionic neurones of the rat sympathetic autonomic nervous system


  • Résumé

    Sympathetic autonomic nervous system regulates different vegetative functions like blood pressure, cardiac rhythm and intestinal functions. Sympathetic outflow is influenced by the activity of two types of neurones: sympathetic preganglionic neurones (SPNs) located in autonomic nuclei of the spinal cord and the postganglionic neurones located in sympathetic ganglia. The cell body of SPNs are located in four regions of the thoraco-lumbar part of the spinal cord; the intermediolateral cell column, the lateral funiculus, the intercaled nucleus and the central autonomic nucleus situated in the lamina X around the central canal. Nicotinic acetylcholine receptors are present in SPNs and postganglionic neurones where they modulate the sympathetic response. These receptors are activated by the neurotransmitter acetylcholine and by its metabolite, the choline. Nevertheless, it has been shown that choline is a preferential agonist of nicotinic acetylcholine receptors (nAChRs) containing the alpha7 subunit, which have the highest relative permeability to the calcium among all nicotinic receptors. We have demonstrated that:- In postganglionic neurones of superior cervical ganglion, choline induced an inward current associated with an increase of intracellular calcium concentration. The effects of choline were not sensitive to the application of selective alpha7 receptors antagonist. - In the central autonomic nucleus, terminal nicotinic receptors increased the release of the inhibitory neurotransmitter GABA. Terminal nicotinic receptors are activated by acetylcholine but not choline and pharmacological study showed that nAChRs are unlikely to be of the alpha7 but alpha4 subtype. Since central autonomic nucleus neurones integrate visceral nociceptive informations, activation of terminal nicotinic receptors located on GABAergic afferents may contribute to a reduction of the sympathetic autonomic outflow in response to the nociceptive stimulation of viscera.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (Pagination multiple [250 f.])
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 134-151

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Bibliothèque Blaise Pascal.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : Th.Strbg.Sc.2005;4869
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.