Rôle de l'ICBP90 dans les mécanismes de régulation des lymphocytes T

par Abdul-Qader Abbady

Thèse de doctorat en Sciences du vivant

Sous la direction de Marc Mousli.

Soutenue en 2005

à Strasbourg 1 .


  • Résumé

    La stimulation du récepteur TCR (T Cell Receptor) aboutit à des programmes génétiques capables à la fois d'activer ou de réprimer diverses fonctions du lymphocyte T. Dans les lymphocytes T pré-activés, la stimulation du TCR arrête le cycle cellulaire en phase G1 et conduit les cellules à une apoptose nommée AICD (Activation-Induced Cell Death). Ce phénomène est fondamental dans la régulation du système immunitaire. L'ICBP90 (Inverted CCAAT box Binding Protein of 90 kDa) appartient à une nouvelle famille de protéines nucléaires impliquées dans la régulation du cycle cellulaire et en particulier la transition G1/S. Cette transition est une étape obligatoire à l'entrée des lymphocytes T en phase de prolifération. S'ils ne parviennent pas à la franchir, ils seront " condamnés à mort ". Dans ce travail, nous avons confirmé d'abord le rôle régulateur de l'ICBP90 dans la transition G1/S au cours du cycle cellulaire des cellules normales. Cette régulation, faisant intervenir la phosphorylation de l'ICBP90 par la PKA (Protein Kinase A), est défaillante dans le cycle cellulaire des cellules tumorales. De plus, l'ICBP90 est une protéine anti-apoptotique dont l'expression est inhibée lors de l'apoptose, sa surproduction pourrait être une stratégie utilisée par les cellules tumorales pour échapper aux processus apoptotiques de contrôle avant le passage en G1/S. La voie pRb (Protein of Retinoblastoma)/E2F est le véritable allié de l'ICBP90 pour la régulation du cycle cellulaire. En effet, l'interaction entre l'ICBP90 et cette voie est observée à différents niveaux. De plus, cette voie est impliquée dans l'arrêt du cycle cellulaire en phase G1 observé dans les lymphocytes T après stimulation du TCR. Cette stimulation induit également une diminution de l'expression de l'ICBP90 faisant intervenir le complexe inhibiteur pRb/E2F. L'absence de l'ICBP90, d'une part empêche l'expression des gènes impliqués dans la transition G1/S, et d'autre part favorise l'expression des gènes pro-apoptotiques. Ceci est probablement lié à l'intervention des processus du remodelage de la chromatine. Finalement, les lymphocytes T sont conduits à un arrêt en phase G1 suivi par des phénomènes apoptotiques. L'ensemble de ces études devrait permettre d'apporter de nouvelles connaissances concernant les mécanismes de régulation des lymphocytes T.

  • Titre traduit

    The role of ICBP90 in T cell regulating mechanisms


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (112 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f.102-110

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Bibliothèque Danièle Huet-Weiller.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : Th.Strbg.Sc.2005;4895
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.