Nouvelles données en neuroimmunoendocrinologie : Effets des rythmes biologiques sur l'activité antibactérienne de l'ubiquitine sécrétée.Caractérisation des propriétés antimicrobiennes de la cateslytine, un peptide multifonctionnel dérivé de la chromogranine A

par Jenny Briolat

Thèse de doctorat en Sciences de la vie et de la Terre

Sous la direction de Marie-Hélène Metz.

Soutenue en 2005

à l'Université Louis Pasteur (Strasbourg) .


  • Résumé

    La découverte de peptides antimicrobiens (PAMs) dans les granules de sécrétion des cellules chromaffines de la médullo-surrénale a orienté la thématique du laboratoire vers le concept de Neuroimmunologie. Depuis plusieurs années déjà, les recherches réalisées au sein de l’équipe du Dr. Marie-Hélène Metz-Boutigue visent à démontrer que suite à une maturation protéolytique au niveau intragranulaire , les peptides naturels dérivés des chromogranines (CGs), de la proenképhaline-A et de l’ubiquitine, font partie intégrante des facteurs de l’immunité innée. Ces protéines précurseurs et leurs peptides dérivés, qui sont stockés avec les catécholamines dans les granules chromaffines, sont libérés dans la circulation sanguine dans les situations de stress grâce à la mobilisation de l’axe hypothalamo-hypophyso-surrénalien et de la voie sympathique périphérique. L’équipe a pu montré que plusieurs de ces molécules possèdent des propriétés antimicrobiennes sans être toxiques pour les cellules de mammifères. La signification biologique de ces activités a été recherchée par l’examen de leur présence dans de nombreux fluides biologiques impliqués dans les mécanismes de défense (sécrétions de neutrophiles polymorphonucléaires (PMNs), liquides infectieux, drains post-opératoires, liquide céphalo-rachidien, urine, salive, sérum). Les travaux effectués, depuis une dizaine d’années, sur ces peptides ont montré que les activités antimicrobiennes sont modulées, d’une part, par des facteurs structuraux tels que la longueur de la chaîne polypeptidique et la présence de modifications post-traductionnelles qui sont spécifiques du tissu et de l’organisme étudié, et d’autre part, par l’état physiologique de l’organisme (âge, maladie, environnement…). Les recherches, présentées dans ma thèse, visent à analyser les facteurs biologiques capables de moduler l’expression de ces activités antimicrobiennes et à poursuivre la caractérisation de nouveaux peptides. Mes travaux sont articulés autour de deux grandes questions L’expression des peptides antimicrobiens, présents dans la glande surrénale, est-elle sous l’influence des rythmes biologiques ? Pour répondre à cette question, je me suis intéressée à leur expression dans la glande surrénale de hamster en fonction de différents états photopériodiques et hormonaux. Pour cette étude, notre équipe a établi une collaboration avec le laboratoire de Neurobiologie des Rythmes (Dir. Dr. Mireille Masson-Pevet) de l’unité CNRS UMR 7518 à Strasbourg. Parmi les peptides antimicrobiens dérivés des chromogranines, en existait-il un, présentant un spectre d’action plus large et une activité antimicrobienne plus performante que ceux découverts jusqu’à présent ? Pour cette étude, je me suis tout particulièrement intéressée à la catestatine (CGA344-364), un peptide dérivé de la chromogranine A qui présente deux caractéristiques remarquables qui ont retenu notre attention. Premièrement, il s’agit d’une séquence très conservée au cours de l’évolution et deuxièmement, ce peptide possède les propriétés amphipatiques spécifiques des PAMs. Mon premier axe de recherche a clairement montré que la photopériode joue un rôle important sur l’expression des peptides antimicrobiens, présents dans les granules chromaffines, avec un effet très marqué pour l’ubiquitine dont notre laboratoire a caractérisé la localisation intragranulaire. [. . . ]

  • Titre traduit

    New data in neuroimmunology : Effects of biologicals rythms on secreted ubiquitin antibacterial activity. Caracterization of antimicrobials properties of cateslytin, a chromagranin A-derived multifonctionnal peptide


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (209 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 103-139

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Bibliothèque Blaise Pascal.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : Th.Strbg.Sc.2005;4832
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.