Caractérisation du mécanisme impliqué dans la bronchoconstriction à l'adénosine potentialisée par une provocation allergique chez la rat "Brown Norway" activement sensibilisé

par Cédric Wolber

Thèse de doctorat en Aspects moléculaires et cellulaires de la biologie

Sous la direction de Nelly Frossard et de J.R. Fozard.

Soutenue en 2005

à l'Université Louis Pasteur (Strasbourg) .


  • Résumé

    Les bandes de parenchyme de poumons prélevées sur des rats Brown Norway (BN) activement sensibilisés (AS) et provoqués avec l'ovalbumine (OA) 3 h avant d'être sacrifiés, montrent une augmentation marquée de la réponse contractile à l'adénosine. Le but de mon projet a été de mieux comprendre le mécanisme induisant cette augmentation. Afin de confirmer que l'interaction entre OA et l'adénosine implique exclusivement les mastocytes pulmonaires, des études sous condition entièrement in vitro ont été réalisées. L'ensemble de nos résultats montre que l'activation des mastocytes dans les poumons par un stimulus immunologique (OA) ou non immunologique (composé 48/80), est à l'origine de l'augmentation de la réponse contractile à l'adénosine. Un prétraitement par le NBTI, un inhibiteur du transport facilité de l'adénosine, conduit à une augmentation de la réponse à l'adénosine qui suggère que le(s) récepteur(s) impliqué(s) dans cette potentialisation n'est (ne sont) pas intracellulaire(s). Le(s) récepteur(s) induisant l'augmentation de la réponse à l'adénosine a été défini en utilisant des agonistes et des antagonistes. La réponse à l'adénosine a été éliminée par la toxine pertussique qui interfère avec les systèmes de transduction du récepteur couplé à Gi/Go. En conclusion, cette augmentation ne résulte pas d'une action intracellulaire, mais de l'activation de deux types de récepteurs couplés à des protéines Gi. L'un est le récepteur A1, qui n'est pas localisé sur le mastocyte et qui contribue uniquement à une petite partie de la réponse contractile. L'autre est un récepteur qui est présent sur les mastocytes pulmonaires et qui induit la majeure partie de la réponse contractile à l'adénosine. Ce récepteur montre des similarités avec le récepteur A3 en répondant à l'adénosine, au NECA, à l'inosine et aux fortes concentrations de CPA, mais aussi des différences car le 2-Cl-IB-MECA se comporte comme un antagoniste.

  • Titre traduit

    Characterisation of the mechanisms involved in the bronchoconstrictor response to adenosine potentiated by allergen challenge in actively sensitised, brown norway rats


  • Résumé

    Parenchymal strips prepared from Brown Norway (BN) rats, actively sensitised to ovalbumin (OA) and challenged with OA 3 h before death show a marked increase in the contractile response to adenosine. The aim of my project was to better understand the mechanism of this potentiation,To provide further evidence that the interaction between OA and adenosine involves the mast cells of the lung, studies were carried out under entirely in vitro conditions. The results confirm that activation of the mast cells of the lung following either an immunological (OA) or a non-immunological (compound 48/80) stimulus is the basis of the potentiation of adenosine. Pretreatment with NBTI, an inhibitor of the facilitated transport of adenosine, potentiated the response to adenosine which indicates that the receptor(s) which mediate(s) the augmented response are not located within the cell. A range of adenosine receptor agonists or antagonists were used to define the receptor subtype which mediates the augmented contractile response to adenosine on parenchymal strips removed from actively sensitised, OA-challenged animals. Augmented responses to adenosine were abolished by pertussis toxin which blocks signaling pathways coupled to Gi. Potentiation of adenosine is dependent on activation of mast cells in the lung which can be by either immunological or non-immunological stimuli. The augmented response arises from activation of two Gi-protein coupled receptors One is the A1 receptor which is not mast cell located and which contributes to only a minor extent to the contractile response. The second is a receptor which is present on the mast cells of the lung and which shows pharmacological similarities to the A3 receptor but Cl-IB-MECA behaves as an antagonist and MRS 1523 and MRS 1191 are inactive at concentrations which substantially exceed their affinities for the rat A3 receptor.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (200 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f.158-185

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Bibliothèque Blaise Pascal.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : Th.Strbg.Sc.2005;4816
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.