La pensée et l'écriture de la métaphore dans la poésie religieuse de l'âge baroque

par Nadia Cernogora

Thèse de doctorat en Littérature française

Sous la direction de Antony McKenna.

Soutenue en 2005

à Saint-Etienne .


  • Résumé

    La pensée de la métaphore hérite à la Renaissance et à l’âge baroque d’une riche tradition théorique : tradition rhétorique et spirituelle, qui, d’Aristote à Tesauro, en passant par les Pères de l’Eglise, tend à considérer ce trope non seulement comme un ornement insigne, mais également comme un outil de pensée débouchant sur un « plus haut sens ». Loin de la cantonner au cadre strict de l’ornatus, les poètes religieux de l’âge baroque, pétris de culture biblique, utilisent la métaphore comme un instrument privilégié de déchiffrement de la Bible et des mystères chrétiens, mais également comme un support d���enseignement et d’émotion, susceptible d’aider le lecteur « dévot » dans sa méditation. Cette écriture particulière de la métaphore ne va pas sans contradictions : à la fois médiévale et baroque dans son inspiration, excessive et contrôlée, didactique et ingénieuse, ténue et « copieuse », elle illustre le statut paradoxal de l’image dans un contexte spirituel. Cette étude entend croiser diverses approches, tant théoriques que pratiques, afin de définir les contours d’une poétique de la métaphore religieuse baroque.

  • Titre traduit

    ˜The œthought and writing of metaphor in the religious poetry of the Baroque age


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    The Renaissance and Baroque ages inherited a rich theoretical tradition of metaphoric thought : a tradition both rethorical and spiritual which, from Aristotle to Tesauro, taking in the Church Fathers, tends to consider the trope not only as an distinguished embellishment, but also as a tool for freeing thought to a ‘’ higher meaning ‘’. Far from confining it within the strict use of ornatus, the religious poets of the Baroque age, puffed up with biblical culture, use the metaphor as a favourite instrument for deciphering the Bible and christian mysteries but also as an aid for teaching and emotion, capable of assisting the « devout » reader in his meditation. This peculiar metaphoric writing does not exist without some contradictory aspects : both medieval and baroque in its inspiration, excessive and controlled, educational and ingenious, weak and substantial, it illustrates the contradictory status of image in a spiritual context. This study intends to take in various approaches, both theoretical and practical, in order to define the outlines of the poetic in baroque religious metaphors, through a large corpus of religious poets (Jean Baptiste Chassignet, Jean de La Ceppède, Jean de Sponde, Jean Auvray, Antoine Favre, Pierre Poupo).

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (834 f.)
  • Annexes : BIbliogr. f. 794-830

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Jean Monnet. Service commun de la documentation. Section Droit, Lettres, Sciences économiques et humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Institut Claude Longeon. Centre de documentation.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 840.4 GEN/CER
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.